Le Sea Life Blankenberge accueille 3 bébés manchots

Trois manchots de Humboldt sont nés ces dernières semaines au centre aquatique du littoral belge qui élève depuis des années cette espèce menacée de disparition. La nouvelle n’a cependant été communiquée que lundi soir. Au total, ce sont déjà 33 manchots qui ont ainsi vu le jour au Sea Life de Blankenberge, depuis sa création en 1994.

Le Sea Life centre de Blankenberge (Flandre occidentale) a déjà connu 33 naissances de bébés Humboldt, en comptant l'arrivée des trois jeunes manchots. Chickie et Animal sont les parents de l'ainé. Les deux autres sont petits de Happy et Arnold.

Les jeunes oiseaux marins sont encore très faibles. "Pendant les 40 premiers jours, les bébés manchots doivent rester à l'intérieur, sous les ailes de leurs parents. Dès que leurs plumes de poussins auront été remplacées par des plumes imperméables, ils pourront sortir", explique Manu Potin, responsable des soins aux animaux.

"Il est trop tôt pour différencier les mâles des femelles. Chez les manchots Humboldt, ce n'est possible qu'en faisant un test ADN. Pour cela, il faudra encore attendre 10 semaines." Les poussins n'ont pas encore de nom: ce sont leurs "parents adoptifs" (des particuliers qui les ont adoptés, notamment en versant une somme d’argent) qui le choisiront.

Le manchot Humboldt est l'une des espèces les plus menacées au monde. Il vit principalement sur la côte du Pérou ou du Chili. Il doit leur nom à l'explorateur allemand Alexander von Humboldt.