L’équipe de B-Fast affectée à Gorkha, proche de l’épicentre

Les sauveteurs belges de l’équipe B-Fast se rendent mercredi à Gorkha, à environ 150 kilomètres de la capitale népalaise Katmandou. Cette ville est située plus près de l’épicentre du séisme, où la situation est plus difficile. Ce que l’équipe devra faire sur place reste encore à définir.

A la suite d’une réunion avec le centre de coordination des Nations unies, il a été décidé de déplacer l’équipe belge, ainsi que deux équipes en provenance d’Espagne et de Singapour vers Gorkha. La route pour s’y rendre est a priori praticable, mais le temps que prendra le voyage est incertain.

L’objectif de la mission dévolue à B-Fast est de rechercher et de sauver d’éventuels survivants ensevelis sous les décombres. Le séisme est survenu samedi matin. Quatre jours après la catastrophe, la première mission sera d’identifier et de fouiller les lieux où pourraient encore se trouver des survivants.

La répartition des tâches entre les équipes belge, espagnole et singapourienne n’a toutefois pas encore été établie. Une équipe médicale allemande est déjà au travail dans cette région.

L'avion de B-Fast évacue 46 Belges de Katmandou

L'appareil qui a emmené les sauveteurs de B-Fast au Népal repartira dans la nuit de mardi à mercredi en direction de New Delhi avec 46 Belges et 91 autres Européens à son bord. Parmi ceux-ci se trouvent un Néerlandais blessé résidant en Belgique ainsi que la petite Dipika et sa mère adoptive.