Les premiers Belges sont rentrés du Népal sinistré

L’Airbus de la Défense qui a emmené l’équipe B-Fast au Népal dévasté par un tremblement de terre vient de rapatrier de New Delhi 127 personnes. L’appareil a atterri ce jeudi à 10h45 à l’aéroport de Melsbroek, en Brabant flamand. A son bord, il y avait 44 Belges, 42 Néerlandais, 16 Allemands, une douzaine de Français et quelques personnes d’autres nationalités. Tous sont en bonne santé.

Les passagers étaient attendus à Melsbroek par une cinquantaine de proches, ainsi que de nombreux journalistes. Leur arrivée a été saluée par des cris de joie et de soulagement.

La plupart des rapatriés sont extrêmement choqués et marqués par ce qu'ils ont vu au Népal. Parmi eux figuraient la belge Bénédicte Van de Sande et sa fille adoptive Dipika, qui attendaient depuis 4 ans que l'adoption soit reconnue. "Je suis soulagée, mais l'attitude de l'Office des Etrangers me reste en travers de la gorge. Il aura fallu le séisme pour qu'on puisse rentrer en Belgique", a commenté la mère adoptive.

Dans l'avion se trouvaient également trois Suédois, cinq Autrichiens, un Italien et deux Népalais.

Les ressortissants français seront acheminés jusqu'à la gare pour rentrer chez eux, précisait l'ambassadeur de France en Belgique, Bernard Valero. L'ambassade de France a également pris en charge une Allemande résidant en France. "Je tiens à remercier les autorités belges pour leur solidarité et leur efficacité", a souligné Valero. Les quelque 200 premiers Français rapatriés étaient arrivés jeudi matin à Paris.