Une tête de momie volée au Musée du Cinquantenaire

Un conservateur des Musées royaux d’Art et d’Histoire, à Bruxelles, a constaté la semaine dernière le vol d’une tête de momie figurant à l’inventaire des collections publiques. La justice serait déjà sur les traces d’un suspect. Le Musée du Cinquantenaire se limite à confirmer le vol, mais ne détaille pas l’information pour ne pas nuire à l’enquête en cours.
© Zoonar/A.Malkov - www.belgaimage.be

Le département égyptien des Musées royaux d'Art et d'Histoire (MRAH) possède des tombes, des statues de dieux et des hiéroglyphes, mais aussi des momies. Dans un communiqué de presse diffusé jeudi, l'établissement confirme qu'un conservateur a constaté le vol d'une pièce conservée dans l'une des réserves du Musée du Cinquantenaire (photo hors contexte).

Une plainte a été déposée auprès de la police de Bruxelles, et une enquête judiciaire a été ouverte par le procureur du Roi de Bruxelles.

Une enquête administrative interne est par ailleurs menée par les services des MRAH avec le service d'appui du service public fédéral Politique scientifique (Belspo) de manière à déterminer au plus vite les circonstances du vol et prendre les mesures qui s'imposent.

"Afin de garantir le bon déroulement de ces enquêtes, les MRAH s'abstiendront de toute communication tant que les procédures engagées ne sont pas clôturées", a fait savoir le musée.