Homans ne veut plus de chambres inoccupées dans les logements sociaux

La ministre flamande du Logement Lisbeth Homans (N-VA) veut transférer les bénéficiaires d’une habitation sociale devenu trop grande pour eux vers un logement plus petit. Actuellement un logement social sur dix compte une ou plusieurs chambres inoccupées. La ministre espère par cette mesure diminuer les listes d’attente.

75.000 personnes sont actuellement sur un liste d’attente en Flandre pour pouvoir bénéficier d’un logement social.

Et parmi ces personnes, il y a de nombreuses familles avec enfants. Or ce sont précisément des maisons avec plusieurs chambres qui font défaut en Flandre. Par ailleurs, dans 15.188 maisons sociales il y a des chambres inoccupées.

C’est souvent le cas chez des locataires plus âgés dont les enfants ont quitté la maison.

Lisbeth Homans envisage à présent de pouvoir les obliger à changer de logement et à accepter un logement plus petit. Une maison plus petite située dans le même quartier leur sera proposée l’année prochaine.

Mais seuls les nouveaux contrats de location sont concernés. Les contrats en cours ne peuvent pas être modifiés.