Les Belgian Tornados empochent le bronze aux Bahamas

La Belgique a décroché la 3e place de la finale du 4x400 m des relais mondiaux d’athlétisme, dimanche à Nassau aux Bahamas. Les frères Jonathan, Kevin et Dylan Borlée et Julien Watrin (photo principale) ont de surcroit établi un nouveau record de Belgique, en parcourant la distance en 2 minutes 59 secondes et 33 centièmes. "Et nous pouvons courir encore plus vite", déclarait Kevin Borlée.

Placés au couloir 8, Dylan Borlée, Julien Watrin, Jonathan Borlée et Kevin Borlée ont réussi dimanche un chrono de 2:59.33, soit un nouveau record de Belgique qui efface des tablettes le temps de 2:59.37 réussi aux Jeux Olympiques de Pékin, le 23 août 2008 par Kevin Borlée, Jonathan Borlée, Cedric Van Branteghem et Arnaud Ghislain.

Aux Bahamas, la Belgique s’est classée troisième, derrière les USA (2:58:53) et les Bahamas (2:58:91). Vingt-quatre nations ont pris part à cette deuxième édition des relais mondiaux.

Samedi, les Belgian Tornados entraînés par Jacques Borlée s'étaient qualifiés pour la finale en prenant la deuxième place de leur série, en 3:02.41. Ils décrochent ainsi déjà, grâce à ce top 8 à Nassau, leur qualification pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016.

C'était aussi la meilleure performance européenne de la saison. Lors de l’édition précédente des relais mondiaux, l'équipe belge avait terminé quatrième de sa série en 3.02.79, ne manquant alors que pour 1/100e de seconde sa place en finale A. Les Belgian Tornados avaient ensuite remporté la finale B en 3.02.97.

Kevin Borlée : "Nous pouvons courir encore plus vite"

"Nous avions bien réfléchi à la tactique. Dylan et Julien ont parfaitement réalisé notre plan, ensuite Jonathan et moi avons fini le travail", expliquait Kevin Borlée à nos collègues de la RTBF ce dimanche à Nassau, aux Bahamas.

"C’est incroyable que nous finissions devant des pays comme la Jamaïque et Trinidad & Tobago. Ils ont une sérieuse réputation dans le 4x400 m, et ils possèdent bien davantage de talents. Le fait que nous les battions donne une grande satisfaction".

"Etant donné les circonstances de la compétition, je pense que nous pouvons courir encore bien plus vite, mais une course n’est pas l’autre. Nous devons continuer à travailler beaucoup. Fêter notre médaille de bronze ? Nous restons très calmes parce que ce n’est que le début de la saison".

Dylan Borlée, le cadet des trois frères, a impressionné en étant le premier du relais à tendre son témoin au deuxième coureur. "Nous nous amusons et l’ambiance au sein de l’équipe est très bonne. Cela joue un grand rôle sur notre prestation", expliquait Dylan Borlée. "Tout le monde est fier. La qualification pour les Jeux Olympiques était déjà merveilleuse, mais cette médaille est la cerise sur le gateau. Nous devons continuer à travailler d’arrache-pied".