Alain Platel reçoit une haute distinction française

Le chorégraphe et metteur en scène gantois Alain Platel (56 ans) a été décoré ce mardi Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres, lors d’une cérémonie à l’ambassade de France (photo), à Bruxelles. Cette insigne, qui lui a été remise par l’ambassadeur Bernard Valero, représente la plus haute distinction artistique existant dans l’Hexagone.

L'Ordre des Arts et des Lettres connaît trois rangs différents: ceux de Chevalier, d'Officier et de Commandeur. Depuis 1957, ces distinctions sont remises chaque année à des personnes qui se sont illustrées par des mérites artistiques particuliers et qui ont contribué à l'enrichissement des arts en France et dans le monde.

Alain Platel (photo, à g.) et sa sœur, l'actrice Pascale Platel, ont fondé en 1984 la compagnie de danse contemporaine "Les ballets C de la B" (les Ballets Contemporains de la Belgique), qui est devenue un collectif à succès en Belgique, comme à l'étranger.

Le chorégraphe gantois avait déjà été fait Chevalier en 2001. Avec son nouveau titre, il rejoint des personnalités telles que T.S. Eliot, Patti Smith, Audrey Hepburn, Bob Dylan, Dalida, Umberto Eco, David Bowie ou Václav Havel.

Seuls quelques Belges ont, jusqu'à présent, eu l'honneur d'une telle distinction: le directeur d'opéra Gérard Mortier (photo, à dr.), la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, le peintre Paul Delvaux et le chanteur d'opéra José Van Dam. Le chanteur Arno est lui Chevalier de ce même ordre.