Plankendael demande de l’aide pour sauver bébé Q

Le parc animalier de Plankendael, installé près de Malines en province anversoise, fait appel à des experts et instituts internationaux pour tenter de sauver l’éléphanteau Q (photo principale) que sa mère n’autorise toujours pas à téter, deux semaines après sa naissance. Ce qui compromet fortement ses chances de survie. D'autant plus que bébé Q a la jaunisse. Il a été placé ce mercredi en soins intensifs.

Le lait maternel est crucial pour le développement du système immunitaire de l'éléphanteau; l'espérance de vie d'un petit qui n'en boit pas ne dépasse pas un an, indique le parc animalier.

Pour maximiser les chances de survie de bébé Q, Planckendael mélange pour l'instant du lait de Phyo Phyo, une femelle éléphant qui attend un petit, à des vitamines. Mais la composition du lait est différente de celle d'une femelle ayant déjà mis bas.

Sa maman, May Tagu, ne le laisse cependant toujours pas téter, deux semaines après sa naissance. L’éléphanteau est donc affaibli.

Le petit Q se nourrit actuellement en suffisance, mais son état reste préoccupant. Il n'a dès lors pas encore été présenté aux visiteurs. Planckendael tient ces derniers informés au quotidien, via un blog sur son site internet.

Atteint de jaunisse

Ce mercredi, le vétérinaire de Planckendael découvrait de surcroit que l'éléphanteau souffre de jaunisse, à la suite d'un mauvais fonctionnement du foie. Il a été placé en soins intensifs et son état de santé reste critique. 

"On peut le comparer à un être humain qui serait resté trop longtemps au soleil. On constate une desquamation de la peau", explique le vétérinaire. Bébé Q reçoit donc des vitamines et des minéraux.

Les soigneurs tentent aussi de faire accepter l'éléphanteau par le troupeau. Seul, il n'a en effet pas d'avenir.