Les ex-travailleurs de Ford bientôt chez Ikea?

La province du Limbourg bûche actuellement sur un vaste plan de relance qui doit à terme créer quelque 10.000 emplois. La fermeture du site de Ford Genk à la fin de l’année dernière a eu un impact économique négatif pour la province. Aujourd’hui, de nouvelles opportunités d’emploi voient le jour. L’arrivée d’un magasin Ikea à Hasselt promet ainsi la création de 350 postes.

Le géant suédois de l’ameublement organisait ce samedi une journée emploi. L’objectif était d’engager du personnel pour son tout nouveau magasin qui ouvrira ses portes en 2016, le long de la E313 à Hasselt. Au total, quelque 350 postes devront à terme être remplis.

Il semble que la fermeture de Ford Genk a laissé des traces dans la province, car en cette journée de recrutement, environ 2.000 personnes se sont présentées aux guichets installés pour l’occasion.

Le Limbourg compte actuellement près de 35.000 chercheurs d’emploi. La fermeture du site automobile de Genk a fait perdre près de 9.000 jobs à la région. Le plan de relance concocté par la province a pour objectif de créer de nouvelles opportunités d’emploi à court terme.

"L’un des souhaits à court terme est évidemment le projet Ikea. Un autre est le dossier Nike", explique le député provincial Marc Vandeput. "Des mesures ont été prises afin d’accélérer la procédure. Nike pourra donc s’installer dans le Limbourg. Les travaux ont déjà commencé. On parle là de la création de 570 emplois".

Les anciens travailleurs de Ford intéressés par un emploi chez Ikea devront sans doute s’adapter. Une mission qui n’est toutefois pas impossible aux yeux du directeur du nouvel établissement de Hasselt, Denis Hautcourt : "Il est évident que lorsqu'on passe du secteur de l’automobile au commerce de détail, cela exige une certaine adaptation. Mais Ikea investit les ressources nécessaires dans les formations et l’accompagnement", souligne-t-il. "Par ailleurs, nous sommes en faveur de la diversité et de l’égalité des chances, donc tout le monde a l’opportunité de solliciter pour une fonction", précise-t-il encore.