Nippon Shokubai investit dans le port anversois

Le groupe chimique japonais Nippon Shokubai va investir 350 millions d’euros dans le port d’Anvers, où il produit déjà des polymères superabsorbants. La production annuelle y sera presque triplée, a précisé le ministre-président flamand Geert Bourgeois. L’annonce intervient alors qu’une mission économique belge est en visite au Japon.

Le groupe chimique japonais Nippon Shokubai est déjà présent dans le port anversois - le deuxième port européen -, à Zwijndrecht, où il produit des polymères superabsorbants. Ces derniers sont utilisés notamment pour la fabrication de langes. La production dans cette fabrique, actuellement de 60.000 tonnes, sera augmentée pour atteindre 160.000 tonnes par an à la suite de l’investissement.

Nippon Shokubai investira également dans une unité de production d'acide acrylique, une matière de base des polymères. Cette usine aura une capacité de 100.000 tonnes par an. Les investissements devraient être achevés vers octobre 2017, afin de pouvoir être opérationnels commercialement dès mai 2018.

Ces développements permettront de créer plusieurs dizaines de nouveaux emplois. A l’heure actuelle, quelque 95 personnes travaillent déjà pour Nippon Shokubai à Zwijndrecht.

L’annonce du nouvel investissement japonais dans le port anversois intervient alors que le Premier ministre Charles Michel et le vice-Premier ministre Kris Peeters sont au Japon pour une visite de quatre jours dont l'objectif principal est de présenter la Belgique comme un pays favorable aux affaires.

Il s’agit d'attirer les investisseurs japonais, mais aussi de conserver les entreprises japonaises qui sont déjà présentes en Belgique.