Les vieilles plaques d’immatriculation se raréfient

En Belgique, près de deux tiers des automobilistes roulent maintenant avec une plaque d’immatriculation européenne. Celle-ci a été introduite il y a 5 ans, afin de permettre une identification plus rapide de véhicules dans toute l’Europe. Les anciennes plaques minéralogiques disparaissent donc rapidement du paysage routier.

"Si vous avez encore une ancienne plaque d’immatriculation et que vous achetez une nouvelle voiture, alors vous recevrez une nouvelle plaque européenne, avec un nouveau numéro d’immatriculation", explique Thomas De Spiegelaere du Service d’enregistrement pour les véhicules.

"Une fois que vous avez reçu une nouvelle plaque d’immatriculation, alors vous conservez ce numéro, comme c’était le cas autrefois. Le numéro reste alors attaché au propriétaire".

Depuis l’an dernier, il est aussi possible d’acquérir une plaque d’immatriculation européenne personnalisée, avec une combinaison de lettres et chiffres au choix. Il en coûte néanmoins 1.000 euros à l’acquéreur.

En un an de temps, plus de 7.000 Belges ont acheté une plaque minéralogique personnalisée.