La bataille de Waterloo déclinée en briques Lego

Dans le cadre des commémorations du bicentenaire de la bataille de Waterloo, l'échevinat waterlootois de la culture organisera, du 30 mai au 31 juillet aux Ecuries, une exposition consacrée à l'histoire napoléonienne reconstituée en briques Lego.

Repérée en France lors du bicentenaire de la mort de l'impératrice Joséphine, cette exposition qui a nécessité deux ans de travail a été invitée à Waterloo. Pour l'occasion, des monuments du champ de bataille (butte du Lion, dernier QG de Napoléon à Vieux-Genappe, musée Wellington de Waterloo, etc.) ont été ajoutés.

L'échevin waterlootois de la culture, Yves Vander Cruysen, a découvert cette exposition sur l'histoire impériale en briques Lego à Rueil-Malmaison, en France, lors du bicentenaire de la mort de l'impératrice Joséphine. Cet événement insolite avait attiré là-bas plus de 30.000 visiteurs.

Les concepteurs ont dès lors été invités pour le bicentenaire de la bataille de Waterloo, et il leur a été demandé d'ajouter quelques monuments spécifiques à ceux déjà construits comme le château de Saint-Cloud ou le dôme des Invalides. "Rien que celui-ci comprend plus de 300.000 briques Lego, pèse une demi-tonne et mesure 2,5 mètres de haut", expliquent les organisateurs.

L'exposition a nécessité deux ans de travail, 5.000 heures de montage et plus d'un million de briques Lego. Sa déclinaison waterlootoise (www.waterloo.be/lego) sera interactive puisque chaque visiteur recevra une brique Lego pour reconstituer un drapeau. Sur réservation, des ateliers de construction seront également proposés sur place.