80.000 euros disparus de la caisse d’Eurorock

Le festival de métal, rock, gothique et wave Eurorock (photo principale), qui avait lieu ce week-end à Neerpelt dans le Limbourg, a été interrompu quelques heures à la suite de la disparition d’une somme de 80.000 euros de la caisse. Des groupes qui devaient encore se produire, comme Praga Khan et Front 242, ont préféré abandonner parce qu’ils ne pouvaient plus être payés, indique l’édition dominicale du quotidien Het Nieuwsblad.

L’argent qui a disparu samedi de la caisse du festival Eurorock était destiné à payer des groupes musicaux invités qui devaient encore se produire, comme notamment les têtes d’affiche Front 242, Praga Khan (photo d'archives) et Neon Judgement. Ces derniers ont préféré abandonner lorsque les organisateurs leur ont avoué qu’ils ne pourraient plus les rémunérer.

"Certains groupes ont quitté, mais nous sommes parvenus à convaincre la grande majorité de se produire malgré tout", expliquait le porte-parole Bernard Van Isacker. Le festival a donc repris après quelques heures d’interruption dans l’après-midi.

Killing Joke (photo d'archives ci-dessous), la plus grosse tête d’affiche, a ainsi accepté de rester et de jouer, tout comme Peter Hook de Joy Division. Le prix des billets d’entrée a été réduit en raison du départ de certains artistes.

Problèmes cardiaques

Et comme si cela ne suffisait pas, l'organisateur a lui aussi quitté le festival, admis à l'hôpital en raison de problèmes cardiaques.

"L'organisation entière du festival a dû reposer sur le travail de volontaires pendant une journée. Mais certains groupes ont quand même accepté de jouer, par respect pour le public", précisait Bernard Van Isacker.

Selon l'organisation, la police a dressé un procès-verbal à la suite de la disparition des 80.000 euros.

Le festival Eurorock avait eu lieu pour la dernière fois il y a 12 ans. Vendredi, il a attiré 2.000 spectateurs et samedi il aurait dû y avoir le double de visiteurs à Neerpelt.

©Chris Stessens