Le stade Roi Baudouin sera-t-il détruit ou rénové ?

Le Stade du Heysel, aujourd'hui rebaptisé stade Roi Baudouin, pourrait être détruit d'ici quelques années, les autorités belges désirant ériger un nouveau "Stade National", à quelques centaines de mètres de l'endroit du drame du 29 mai 1985. Un projet a été retenu parmi deux autres. Mais certains dirigeants politiques et sportifs continuent de plaider en faveur de la rénovation du stade actuel, une solution jugée moins coûteuse.
BELGA/LALMAND

Vétuste, mal entretenu, peu sécurisé, le Heysel avait accueilli la "finale du siècle" entre la Juventus et Liverpool il y a 30 ans.

Le comportement des hooligans anglais et la désorganisation des force de l'ordre avaient été considérés comme responsable de la tragédie qui avait fait 39 morts. Mais le stade faisait aussi partie des coupables. A l'époque, les draconiennes normes UEFA en vigueur aujourd'hui, n'existaient pas encore.

L'enceinte, bâtie en 1930, était "en ruine" d'après le patron de la police à l'époque. Des gravats, qui allaient devenir de dangereux projectiles entre les mains des fauteurs de trouble, jonchaient le sol.

Suite au drame, le stade sera rénové pour accueillir ensuite une finale de Coupe d'Europe (UEFA), avec la victoire du Paris Saint-Germain face au Rapid Vienne en 1996. Il y aura ensuite l'Euro-2000. Mais aujourd'hui, l'enceinte est à nouveau dépassée et ne répond plus aux normes UEFA.

La ville de Bruxelles ayant été sélectionnée pour accueillir des matches de l'Euro-2020, un nouveau stade est nécessaire. L'échevin (adjoint au maire) des Sports Alain Courtois est partisan de la destruction de l'enceinte actuelle au profit d'un nouveau stade non loin de là. Un stade qui accueillerait l'équipe nationale mais aussi l'équipe phare de la capitale, Anderlecht.

Un projet a été retenu parmi deux autres. Mais certains dirigeants politiques et sportifs continuent de plaider en faveur de la rénovation du stade actuel, une solution jugée moins coûteuse. Le Heysel n'est peut-être pas encore mort...

Une cérémonie ce vendredi pour commémorer les victimes du Heysel

Une cérémonie en souvenir des 39 victimes décédées le 29 mai 1985 dans le drame du Heysel aura lieu vendredi prochain à 10h devant le stade roi Baudouin.

Les ambassadeurs d'Italie, Alfredo Bastianelli, et britannique, Alison Rose, déposeront une gerbe de fleurs au pied de l'ancien bloc Z, où se trouve une plaque commémorative sur laquelle figure le nom des 39 victimes décédées dans le drame.

La Ville de Bruxelles sera représentée par son échevin des Sports, Alain Courtois. Le même jour, à Turin, une messe sera organisée en présence de familles des victimes et d'anciens joueurs de la Juventus.