Encore des perturbations du trafic aérien dans les prochains jours

Le trafic au sein de l'espace aérien belge va rester limité à 75% au cours des prochains jours. Les voyageurs doivent donc s'attendre à des retards importants à Brussels Airport, ont indiqué l'aéroport et Belgocontrol mercredi soir, à l'issue d'une réunion avec la ministre de tutelle Jacqueline Galant.

Le trafic aérien sera assuré à 75% grâce à deux générateurs externes, explique la porte-parole de Belgocontrol Dominique Dehaene, selon qui cette situation devrait durer encore quelques jours.

À Brussels Airport, on s'attend à d'importants retards. "Aux heures de pointe, la capacité aérienne sera trop faible. Les départs devront être mieux répartis au cours de la journée. Ce qui signifie que des retards d'une à deux heures sont à prévoir", précise la porte-parole de Brussels Airport Nathalie Van Impe.

Des annulations restent possibles jeudi, non pas pour des problèmes de capacité, mais pour des raisons d'organisation. À Brussels Airport, quelque 400 lits ont été prévus pour les passagers en attente.

Les avions qui sont prêts pourront encore décoller ou atterrir jusqu'à minuit à Brussels Airport et à l'aéroport de Liège, où la situation est problématique pour le pôle cargo, puisque de nombreux vols TNT doivent atterrir dans la nuit de mercredi à jeudi.

L'espace aérien belge a été fermé mercredi vers 09h45 après qu'une panne est survenue lors d'un test sur les générateurs de secours. Les problèmes ont eu des répercussions sur CANAC 2, le centre national de contrôle aérien, qui gère le trafic aérien jusqu'à 24.500 pieds (8.000 mètres).

Le trafic aérien a pu reprendre partiellement vers 14h00, avec une capacité de 20%. Mais de nombreux voyageurs ont dû passer la nuit sur des lits de camp installés à Brussels Airport.