Le Mercator sera restauré pour 3,4 millions

Le navire école Le Mercator, amarré à Ostende, sera restauré. Le ministre flamand du Tourisme Ben Weyts (N-VA) a libéré 3,4 millions d’euros. L’état actuel du navire est préoccupant : un entretien en profondeur, en cale sèche, est indispensable.
BELGA/WAEM

Le Mercator a été construit en 1932 comme navire école. En 1936, c'est ce trois-mâts qui rapporte en Belgique le corps de père Damien depuis Molokaï.

Depuis 1961, il ne forme plus de jeunes officiers mais sa carrière continue. À quai, à Anvers puis à Ostende, c'est devenu un monument touristique qui reçoit près de 130.000 visiteurs par an.

En août 2002, le Mercator fut le navire de front lors du rassemblement de grands voiliers au port de Zeebruges dans le cadre de la désignation de la ville de Bruges comme capitale culturelle de l'Europe.

Depuis quelques année, le navire qui a été exposé en permanence aux intempéries est en très mauvais état.

Pour le ministre Weyts, "la sécurité à bord est compromise et sans une intervention, le Mercator risque même de couler. Des petites réparations ont été menées mais à présent un entretien en profondeur s’avère nécessaire.

Le ministre Ben Weyts a débloqué 3,4 millions pour que Le Mercator retrouve sa gloire d’antan. "Les coûts sont importants car pour assurer une rénovation en profondeur il faut que le navire soit mis en cale sèche," a-t-il déclaré.

"Mais sans cet investissement nous perdrons le Mercator ainsi que toutes les histoires que ce navire a encore à nous raconter. Or je voudrais développer les activités touristiques autour de notre passé maritime et nautique pour les visiteurs belges et étrangers. Le Mercator capte l'imagination d'un large public," a encore déclaré le ministre.

L’objectif serait de placer le Mercator en cale sèche dès septembre prochain. Les évènements prévus à son bord seront reportés.