L'aventure parisienne continue pour Van Uytvanck

Alison Van Uytvanck, 21 ans, s'est qualifiée pour le 3e tour des Internationaux de France à Roland Garros en battant jeudi au 2e tour la Kazakhe Zarina Diyas, 32e joueuse du monde, en trois sets 0-6, 6-1, 6-4.

La jeune Bruxelloise, 93e mondiale, a fait preuve encore d'une belle force de caractère après la perte de son premier set sur un sec 0-6. Alison Van Uytvanck s'est imposée au bout de 1h27 minutes de jeu.

Au troisième tour, Alison Van Uytvanck sera opposée à la Française Kristina Mladenovic, 54e mondiale, victorieuse de son côté de la Monténégrine Danka Kovinic, 87e au classement WTA, 6-3, 7-5. Mladenovic, 22 ans, reste un bon souvenir pour Van Uytvanck puisque la numéro 3 belge l'avait emporté lors de leur seule confrontation sur le circuit. C'était l'an dernier en Chine, à Wuhan, sur surface dure. Alison Van Uytvanck s'était imposée 6-2, 7-5.

C'est la première fois qu'Alison Van Uytvanck atteint le 3e tour d'un tournoi du Grand Chelem. Elle est la seule Belge encore en lice en simple dames côté belge. Chez les messieurs, David Goffin (N.17/WTA-18) a aussi rejoint le 3e tour en simple messieurs grâce à sa victoire en 4 sets - 6-3, 4-6, 7-5 et 6-2 - sur le Colombien Santiago Giraldo (ATP-64). Le Liégeois rencontrera au 3e tour le Français Jérémy Chardy (ATP-45).

"Mon tournoi est déjà réussi"

Au terme de la rencontre, Alison Van Uytvanck a levé les bras et hurlé sa joie comme si elle avait gagné le tournoi. J'en tremble encore", a-t-elle confié, ravie.

"Après la perte du premier set, je suis partie m'isoler aux toilettes pour évacuer la tension", a-t-elle avoué. "J'étais très nerveuse et elle pouvait faire ce qu'elle voulait avec la balle. Il fallait que je me lâche, sans quoi je n'aurais aucune chance de gagner. Je me suis mise à mordre dans la balle et elle a commencé à faire quelques fautes. Mes amorties étaient belles aussi", sourit la Brabançonne, qui pourrait devenir au passage la nouvelle N.1 belge au classement WTA.

La belle aventure continue donc pour Alison Van Uytvanck à Paris, même si la suite pourrait réserver des surprises. "Je ne réalise pas encore très bien. J'ai déjà battu Mladenovic et je sais que j'aurai ma chance, même si elle joue très bien sur terre battue. De toute façon, mon tournoi est déjà réussi. Il y aura beaucoup de Belges, mais aussi beaucoup de Français. Ce devrait être chouette", conclut Alison Van Uytvanck.