"Godetia résonne de chants des migrants sauvés"

Le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput (photo, à g.), a rendu une visite de travail à l’équipage du navire de soutien logistique Godetia qui a sauvé dernièrement plusieurs centaines de réfugiés qui voguaient en Mer Méditerranée. L’équipage a relaté au ministre des témoignages émouvants.

"Une fois à bord, ils se mettent à rire, parfois même à chanter. Ils sont vraiment heureux", a témoigné le lieutenant-colonel Marc Beeckmans, médecin du navire de la Marine belge Godetia, ce lundi à l'occasion d'une visite du ministre de la Défense Steven Vandeput à bord de ce bâtiment qui a déjà sauvé 330 migrants en Méditerranée.

Le Godetia (photo) et son équipage de 110 membres patrouillent ces dernières semaines en Méditerranée dans le cadre de l'opération menée par Frontex, l'agence européenne pour la surveillance des frontières de l'Union européenne.

Le ministre, monté à bord du navire au large du port sicilien de Catane (Italie), a mis l'accent sur la gestion du stress post-traumatique des migrants et l'encadrement par des psychologues, pour cette opération qui n'est pas militaire mais humanitaire.

Vandeput a notamment justifié l'implication du navire belge par l'importance de la marine pour le pays, évoquant les ports, les armateurs et les entreprises de dragage qui jouissent d'une "réputation mondiale".

Le ministre Vandeput devait être accompagné normalement du Secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA), mais ce dernier a dû renoncer au déplacement pour cause de maladie.

L'intervention du Godetia est programmée jusqu'au 12 juillet prochain. Elle coûte 2,9 millions d'euros, dont 1,2 million à charge de l'Europe. Le reste a été dégagé sur le budget de la Défense, notamment sur des moyens destinés à certains entraînements.

Foto Kurt bvba, Foto Kurt