Justices belge et américaine piègent un dealer en fuite

Un trafiquant de drogues nigérian qui doit purger une peine de 10 ans de prison en Belgique a été arrêté à l’aéroport de Washington DC vendredi dernier. Le baron de la drogue en fuite a été interpellé grâce à la collaboration entre les justices belge et américaine, qui lui ont tendu un piège. C’est ce que rapporte ce mardi le quotidien Gazet van Antwerpen.
McPHOTO / INSADCO / Bilderbox

En 2011, le tribunal correctionnel d'Anvers a condamné par défaut le Nigérian de 41 ans à 10 ans de prison. Il avait mis au point un système ingénieux de trafic de drogue entre l'Afrique du sud et Anvers. De la cocaïne était cachée dans des pierres décoratives et envoyée vers les aéroport de Bruxelles et Deurne (photo).

Plus d'une tonne de cocaïne, d'une valeur marchande de 60 millions d'euros, avait ainsi transitée par Anvers. La justice anversoise recherchait l'individu depuis 2008. Ce dernier avait fui via Paris vers l’Afrique du sud.

Des tentatives pour l’arrêter en Afrique du sud n'avaient rien donné. Les autorités américaines avaient alors signalé à leurs homologues belges que le Nigérian demandait un visa pour les USA. Comme un mandat d'arrêt avait été décerné contre lui, les Américains ne voulaient pas lui accorder de visa.

Finalement, les autorités belges ont demandé une exception à leurs homologues américains afin de pouvoir interpeller le criminel dès son arrivée sur les sol des USA.