Le personnel exige la démission du CEO du Vlaams-Brusselse Media

L'ensemble du personnel du Vlaams-Brusselse Media (VBM) exige la démission immédiate du CEO Michel Tubbax. Après la restructuration annoncée mardi, les employés ont indiqué mercredi dans un communiqué qu'ils ne pensaient pas qu'il soit l'homme qui pourrait assurer l'avenir de VBM.

"Nous sommes à la recherche de confiance après ce qui s'est passé hier (suppression de FM Brussel, et licenciement de la rédactrice en chef de la publication hebdomadaire Brussel Deze Week). Nous ne sommes pas contre le changement, mais nous ne pensons pas que c'est l'homme qui pourra assurer l'avenir de VBM", explique le personnel.

"Chacun a donné son accord pour cette demande de démission, excepté ceux qui sont en vacances", a indiqué le journaliste de TV-Brussel Eric Laureys.

Selon le personnel, la nouvelle stratégie de VBM est absurde et déraisonnée. Tubbax est "un homme de la pub sans aucune expérience journalistique", qui a fait preuve ces derniers jours "d'une ignorance totale dans le domaine des médias". Les employés reprochent également au CEO de s'appuyer sur des expertises de consultants externes, sans valoriser l'expérience en interne.