Eau potable : les familles économes récompensées

A partir de 2016, les familles qui consomment peu d’eau potable en Flandre verront leur facture baisser. Celles qui utilisent beaucoup d’eau - par exemple pour remplir une piscine privée ou arroser leur pelouse - devront payer davantage. En cause, une nouvelle structure tarifaire pour l’eau potable adoptée par le gouvernement flamand.

A la suite de la sixième réforme de l’Etat, la Flandre est dorénavant compétente pour la facture d’eau potable. Le gouvernement flamand avait déjà annoncé par le passé vouloir supprimer l’octroi d’une quantité d’eau potable gratuite (15 m³ par membre d’une famille). Une décision vient maintenant d’être prise en vue de l’adoption d’une structure tarifaire nouvelle.

Dès le 1er janvier 2016, un tarif progressif sera introduit. Pour les consommateurs parcimonieux, un tarif plus bas sera appliqué. Pour les plus gros consommateurs, c’est un tarif plus élevé qui sera en vigueur. Une correction familiale sera également appliquée, à raison de 20 euros par membre de famille.

Les corrections sociales pour des groupes comme les personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration ou les personnes handicapées resteront d’application.

Selon la ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), la nouvelle structure tarifaire repose sur le principe "le pollueur paie".

"Le gouvernement investit chaque année des sommes importantes de fonds publics pour l’approvisionnement en eau. Ce même gouvernement veut maintenant encourager les consommateurs à ne pas gaspiller d’eau", précise Schauvliege.

Les nouveaux tarifs n’engendreront pas de différences de revenus pour le gouvernement flamand, ni pour les sociétés qui gèrent l’approvisionnement en eau potable.