Les copies d’examen jetées à la KUL ont été retrouvées

La boîte contenant 80 copies d’un examen en sciences naturelles passé lundi dernier, qui avait été jetée par erreur sur le campus Groep T de la KU Leuven, a été retrouvée jeudi dans un conteneur qui n’est normalement pas prévu pour les déchets en papier. Le recteur de la KUL, Rik Torfs, parle d’un gros malentendu et n’a pas l’intention d’épingler un ou des coupables. Les copies vont pouvoir être corrigées.

Mercredi, la KU Leuven n'avait pu que constater l'incident - à savoir la disparition de 80 copies d’un examen en sciences industrielles, section chimie, passé lundi - et avait invité les étudiants concernés à repasser leur examen.

Rik Gosselink, vice-recteur aux affaires étudiantes à la KUL, avait affirmé que cette perte était la conséquence d'un malheureux concours de circonstances. Le professeur avait laissé les copies dans une boîte sur son bureau et avait ensuite fermé le local. Le matin suivant, la boîte contenant les examens avait disparu. L'équipe de nettoyage ayant sans doute considéré qu'il s'agissait de papier destiné au recyclage.

Les copies ont toutefois été retrouvées jeudi dans un conteneur qui n'était normalement pas prévu pour les déchets en papier du campus. "Les copies d'examen ont été récupérées et pourront donc être corrigées. Ce qui signifie que les étudiants concernés ne devront pas repasser leur examen", a précisé Rik Gosselink.

"Pas chercher de bouc émissaire"

Le recteur de la KU Leuven, Rik Torfs (photo), a déclaré ne pas avoir l’intention "de chercher un bouc émissaire pour cet incident. Cela n’a pas de sens. Il s’agit tout simplement d’un énorme malentendu. Le plus important est que l’on ait tout fait pour retrouver ces copies d’examen après leur disparition. Heureusement, tout est bien qui finit bien pour les étudiants".

Le recteur n’a pas non plus l’intention de changer drastiquement les règlements. "Nous pouvons difficilement réclamer aux professeurs de suivre des procédures très lourdes ou que les copies d’examen soient conservées dans un coffre-fort". Il conseille néanmoins au personnel de l’Université Catholique de Louvain d’être très prudent avec les copies d’examen.