Les Diables s’inclinent 1 à 0 à Cardiff

La Belgique s'est inclinée par le plus petit des écarts (1-0) vendredi à Cardiff lors du 6e match de la poule B des éliminatoires pour l'Euro 2016 en France. Le seul but de la rencontre a été inscrit (25e) par Gareth Bale suite à une erreur individuelle de Radja Nainggolan. Peu inspirée, l'équipe de Marc Wilmots n'a cadré qu'une seule frappe de la rencontre.

Le début de match a été en faveur des Diables. D'abord sur un tir de Radja Nainggolan qui a obligé Wayne Hennessey à se détendre puis sur une frappe trop enlevée d'Eden Hazard.

Mais à la 25e, ce sont les Gallois qui ont ouvert le score. Sur corner, Radja Nainggolan a voulu remettre de la tête le ballon à Thibaut Courtois mais Gareth Bale était sur la trajectoire. D'un contrôle de la poitrine, il s'est retourné et a glissé le cuir entre les jambes du gardien belge. Quatre minutes plus tard, Toby Alderweireld a remis dans les pieds de Robson-Kanu une frappe sauvée par Courtois mais le joueur de Reading a placé le ballon à côté du poteau.

Au retour des vestiaires, Dries Mertens est descendu au profit de Romelu Lukaku et d'une animation en 4-4-2. Après trente minutes de domination territoriale stérile des Diables, Wilmots a tenté son va-tout en faisant descendre un défenseur, Toby Alderweireld, pour un milieu offensif, Yannick Ferreira-Carrasco.

2015 Getty Images

En vain, la phalange de Marc Wilmots, très peu inspirée, n'a jamais trouvé la faille dans le système défensif gallois bien en place.
C'est la première défaite des Diables Rouges depuis le quart de finale de Coupe du Monde perdu 0-1 contre l'Argentine le 5 juillet dernier à Brasilia.

Au classement, les Gallois font la bonne opération en tête du groupe avec 14 points, soit trois points devant la Belgique (11) et cinq devant Israël et Chypre. Le prochain match de qualification aura lieu le 3 septembre contre la Bosnie-Herzégovine avant le déplacement à Chypre le 8 septembre.

Wilmots ne retournera pas à Schalke 04

L'Allemand André Breitenreiter est le nouvel entraîneur de Schalke 04. A 41 ans, il succède à l'Italien Roberto Di Matteo, parti après une saison en demi-teinte à la tête des "Königsblauen". Breitenreiter a quitté le club de Paderborn, relégué en deuxième division, et signé un contrat de deux ans avec le club de la Ruhr. C'est ce qu'a fait savoir Schalke vendredi.

Marc Wilmots, qu'on annonçait de retour dans le club de son coeur, restera donc à son poste de sélectionneur national. Le "Taureau de Dongelberg" était cité avec insistance à la tête de Schalke 04, le club avec lequel il a remporté la Coupe de l'UEFA en 1997, avant de réaliser là-bas ses premiers pas d'entraîneur en 2003.

Lors du stage à Knokke-Heist fin mai, il avait admis avoir été approché et ne désirait plus en parler avant le match de ce vendredi soir au Pays de Galles (20h45).

Vendredi après-midi, le club de Gelsenkirchen a mis fin à toutes ces supputations en annoncant la signature d'André Breitenreiter. "Après le départ de Roberto di Matteo, j'avais dit ce que l'on attendait du nouveau coach: un football attractif, tourné vers l'attaque, et un esprit d'équipe. André Breitenreiter nous a convaincus qu'il était le bon choix", a commenté le directeur sportif Horst Held.