Zeb poursuivi pour avoir offert un bon pour de la chirurgie esthétique

Le parquet de Hal-Vilvorde a décidé de traîner la marque de vêtements ZEB devant le tribunal correctionnel pour une campagne au cours de laquelle elle mettait en jeu un bon d'une valeur de 5.000 euros pour de la chirurgie esthétique, a indiqué le porte-parole du parquet, confirmant une information de la VRT.

Le SPF Santé publique avait alerté le parquet au sujet de la campagne de promotion de la chaîne belge de magasins de vêtements ZEB.

"Il existe un article de loi qui interdit toute forme de publicité pour la chirurgie esthétique", indique le parquet. "Après analyse du dossier, nous estimons que nous disposons de suffisamment d'éléments pour poursuivre l'entreprise et la direction pour cette infraction."

L'association des chirurgiens plasticiens estime que la chirurgie esthétique ne s’offre pas comme un cadeau. "La chirurgie plastique fait partie de la médecin, ce n’est pas une marchandise que l’on peut offrir», a déclaré Frank Missotten de l'association des chirurgiens plasticiens.

ZEB risque une amende de 72.000 euros, la direction une amende de 30.000 euros et une peine de prison de 6 mois.

BELGA/WARNAND