Anvers suit les mouvements de foule via les signaux GSM

La Ville d’Anvers va étudier les déplacements des passants, avec des détecteurs placés à des endroits de grand passage, grâce aux signaux émis par leur GSM. Selon le quotidien Gazet van Antwerpen, il s’agit d’un projet de grande envergure qui débutera à la fin de cette année. Il devrait notamment permettre aux autorités d’intervenir lorsque la concentration de monde devient trop élevée dans la ville pendant certains événements.

Intitulé "City of Things", ce projet est le fruit d'une collaboration entre le centre flamand d'études digitales iMinds, la Ville d'Anvers et le fournisseur Mobile Vikings.

Dès la fin de cette année, un certain nombre de détecteurs seront placés dans les endroits les plus fréquentés de la ville - comme le centre historique et la rue commerçante par exemple - afin de capter les signaux émis par les GSM des passants. Le but étant d'étudier comment les gens se déplacent à travers la ville.

Le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (N-VA), entend démarrer le projet lors de la période des soldes, à la fin de l'année. Cette technologie permettra notamment d'évaluer la capacité et la fréquentation exacte d'un événement.

Selon Bart De Wever (photo), interrogé par le quotidien Gazet van Antwerpen, la protection de la vie privée est garantie. "Nous n'analysons que le signal émis, les passants resteront anonymes", assure-t-il.

Lors du festival Rock Werchter, pendant les Fêtes Gantoises et lors d’activités à Mons, Capitale culturelle de l’Europe 2015, les déplacements de masses de gens ont déjà suivis de cette manière.