Un adolescent de Beernem décède d’une méningite

Le jeune garçon de 17 ans originaire de Sint-Joris, commune rattachée à Beernem en Flandre occidentale, est décédé dimanche à l’hôpital universitaire de Gand (Flandre orientale) des suites d’une infection généralisée à méningocoque. Il s’agissait de la forme la plus dangereuse de méningite. Les élèves de son école ont été prévenus, indiquent ce mardi les quotidiens De Standaard, Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen.

L’adolescent a commencé à se sentir mal vendredi. Il ressentait des nausées et de la fièvre. Samedi midi, une tache étrange est apparue sur son talon, et une douleur s'est déclarée aux chevilles, poignets et coudes. De l'hôpital de Bruges, il a été emmené à l'hôpital universitaire de Gand, où il est décédé dimanche.

Son école, le Vrij Technisch Instituut de Bruges, a été prévenue, tout comme les parents des 600 élèves qui fréquentent l’institut. Selon le directeur, il n'y a pas de raison de paniquer. Un élève qui souffrait de maux de tête a immédiatement été envoyé chez le médecin par mesure de précaution.

Le directeur conseille aux élèves qui ne se sentiraient pas bien ou auraient de la fièvre d’aller chez leur généraliste. Un registre de condoléances a été ouvert dans l'école du jeune défunt (photo principale).

Le méningocoque est une bactérie présente chez de nombreuses personnes dans le fond de la gorge. On peut en être porteur sans qu'elle ne provoque de maladie. Une infection invasive à méningocoque peut toutefois s'ensuivre chez certaines personnes, sous la forme d'une méningite ou d'une septicémie (infection généralisée de l’organisme).