Des annonces immobilières avec un profil social du voisinage

Le nouveau site internet Realo, spécialisé dans les annonces immobilières, vous propose aussi de dresser le profil de votre futur quartier, avec notamment l’origine ethnique, le niveau de formation et le revenu moyen de vos futurs voisins. L’information est rapportée par le quotidien Het Laatste Nieuws. L’initiative soulève des questions et des critiques, notamment du Centre pour l’égalité des chances et la Lutte contre le racisme et du Secrétaire d’Etat à la Protection de la vie privée, Bart Tommelein (Open VLD).

Vos futurs voisins sont-ils jeunes ou vieux? Belges ou étrangers? Le nouveau site web spécialisé dans les annonces immobilières, et baptisé Realo, propose de dresser le profil social de votre futur voisinage. Afin que, comme acheteur ou locataire potentiel, vous sachiez mieux dans quel type de quartier vous vous apprêtez à vivre. L'idée vient des Etats-Unis.

"Chez Realo, nous voulons rendre le marché de la location et de la vente plus transparent", indiquait à la VRT le fondateur du site internet immobilier, Toon Coppens. "A l’heure actuelle, il est très difficile de trouver les informations justes et nous voulons que toute l’information que les autorités rendent publique soit rassemblée".

Coppens souligne que l’information sur la nationalité et le revenu est combinée à des détails sur les transports en commun, les écoles ou supermarchés dans le quartier visé, notamment. Mais Realo colle aussi un prix sur des habitations qui ne sont pas à vendre ou louer. "Nous voulons que l’acquéreur potentiel puisse ainsi se faire une meilleure idée de son futur voisinage. Nous ne donnons que des informations qui ont été récemment en ligne. Si quelqu’un s’y oppose, nous retirons l’information du site", indiquait encore Coppens.

Risque de stigmatisation ?

Mais selon le Centre pour l'égalité des chances et la Lutte contre le racisme, cette nouvelle plate-forme incite à la discrimination. "Un propriétaire a d'ailleurs déjà été condamné dans notre pays pour avoir indiqué que son appartement se trouvait dans un bâtiment qui n'accueillait pas de migrants".

En dressant le profil social des quartiers, "le site Realo fait de même, mais sous une autre forme", affirme le directeur du Centre, Patrick Charlier. Les concepteurs du site web réfutent toute violation de la loi. "Tous nos chiffres et statistiques sont des données officielles que nous avons simplement compilées", se défendent-ils. "La multiculturalité n'est qu'un critère parmi d'autres", concluent-ils.

Une idée que désapprouve fortement le Centre pour l'égalité des chances qui y voit une incitation à la discrimination et la stigmatisation.

De son côté, le Secrétaire d’Etat à la Protection de la vie privée, Bart Tommelein, a demandé à la Commission parlementaire sur la Vie privée de consulter le site immobilier Realo et de le tenir à l’œil. Il estime que les données reprisent par Realo ne peuvent pas toutes être simplement utilisées.