FM Brussel : Michel Tubbax démis de ses fonctions

Au cours d’une réunion extraordinaire convoquée pardi soir, le conseil d’administration de l’association Vlaams-Brusselse Media a démis son CEO Michel Tubbax (photo principale) qui avait planifié l’arrêt de la radio urbaine FM Brussel pour la fin du mois de juin. Un groupe de travail, dirigé par le rédacteur en chef Jeroen Roppe, doit élaborer un nouveau plan stratégique pour le 15 octobre. D’ici là, la station FM Brussel continue d’exister sous sa forme actuelle.

La radio urbaine FM Brussel, subsidiée par les autorités flamandes, appartient à l’association Vlaams-Brusselse Media qui regroupe depuis le début de l’année TV-Brussel, le site brusselnieuws.be, le journal Brussel Deze Week et l’Agenda Magazine. Mais une restructuration s’impose, et les responsables annonçaient tout récemment vouloir investir davantage dans la télévision et l’internet. FM Brussel devait ainsi disparaître des ondes à la fin du mois de juin.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe et soulevé des protestations de toutes parts, notamment du ministre-président flamand Geert Bourgeois. L’ensemble du personnel de Vlaams-Brusselse Media, puis son conseil d’administration avaient fini par réclamer la démission du CEO Michel Tubbax. Le personnel de la station radio reprochait notamment à Tubbax de n'avoir aucune expérience journalistique et d'avoir élaboré une stratégie "absurde". Un avis également partagé par la direction de la radio.

Avant d'être nommé CEO de l'asbl Vlaams-Brusselse Media en novembre 2014, Michel Tubbax était en charge des ventes publicitaires chez Roularta. Il a également fondé l'agence Vizeum et a été directeur du site internet dédié à l'emploi Stepstone.

Mardi soir, le conseil d'administration de la Vlaams-Brusselse Media a entendu les représentants du personnel et de la direction, ainsi que Michel Tubbax lui-même. Le journaliste de TV-Brussel Eric Laureys, qui s'exprimait au nom de l'ensemble des membres du personnel, a requis le licenciement du CEO et la poursuite des émissions de FM Brussel. Il a également demandé à ce que le personnel soit associé aux décisions concernant l'avenir de la radio conjointement avec le conseil d'administration.

Nouveau plan stratégique à élaborer

Ces demandes ont été prises en considération. "Mais nous sommes prudents car nous ne connaissons pas encore tous les détails, notamment en ce qui concerne les licenciements", avait précisé Eric Laureys, qui s'interroge notamment sur le cas de la rédactrice en chef de Brussel Deze Week.

Un groupe de travail, sous la direction du rédacteur en chef Jeroen Roppe, a été mis en place afin d'élaborer un nouveau plan stratégique pour l'asbl "dans le cadre du budget disponible". Des propositions devraient être avancées pour le 15 octobre. En attendant, la station radio FM Brussel continue d'exister sous sa forme actuelle.

Soulagé par le licenciement de Michel Tubbax, le personnel de l’asbl Vlaams-Brusselse Media comprend néanmoins que l’avenir de FM Brussel n’est pas garanti. « Nous espérons que le plan d’origine pourra être modifié et qu’avec tous les médias nous pourrons faire davantage de journalisme et du journalisme de qualité. Nous ne voulons pas devenir un instrument de marketing », précisait Eric Laureys.