La Monnaie jouera extra muros toute la saison prochaine

Contrairement à ce qu’il avait espéré, l’opéra bruxellois (photo principale) devra présenter non pas une partie mais l’entièreté de sa prochaine saison hors de son bâtiment historique, en raison de retards dans la procédure d’adjudication pour les travaux de rénovation. En début de saison, il se produira au Cirque Royal, aux Halles de Schaerbeek, au Bozar, à Flagey et au Théâtre National. Dès mars, au lieu de réintégrer sa grande salle, les spectacles devront finalement être présentés sous un chapiteau de 1.000 places, sur le site de Tour & Taxis.

En tant qu'institution bicommunautaire fédérale, le Théâtre royal de La Monnaie relève de la compétence du vice-Premier ministre Didier Reynders. Le théâtre en lui-même appartient à la Régie des Bâtiments.

Les travaux de rénovation qui comprennent, outre le remplacement des sièges, l'installation d'un système d'air conditionné et la construction d'un tunnel sous la rue Léopold, auraient dû commencer au mois de juin. Mais un des candidats à l'exécution des travaux a introduit un recours contre l'attribution du marché, entraînant des retards de l'ordre de trois à quatre mois dans la procédure.

"Nous sommes victimes de la complexité de la loi sur l'attribution des marchés publics", explique le directeur général de la Monnaie Peter De Caluwé (photo), qui vante cependant les qualités de la solution alternative, sur le site Tour & Taxis. "C'est un endroit plein d'atmosphère entre la Gare Maritime et le nouveau parc."

Le programme de la saison 2015-2016 du Théâtre Royal de la Monnaie sera donc entièrement joué 'extra muros' en raison des retards dans la procédure d'adjudication pour les travaux, contrairement à ce qui avait été planifié. A partir du mois de mars, un chapiteau de plus de 1.000 places - déjà utilisé lors de la reconstruction de la Fenice à Venise et lors des travaux de rénovation de l'Opéra Royal de Wallonie à Liège - sera installé sur le site de Tour &Taxis.

Le coût du déménagement est estimé à 600.000 euros, que La Monnaie réclame au gouvernement fédéral.

Les trois opéras qui seront joués à partir du mois de mars sous chapiteau devront toutefois subir des adaptations importantes. Le décor haut de quatorze mètres de "Mitridate, Rè di Ponto" de Mozart ne pourra ainsi entrer sous la tente. Le directeur général n’exclut donc pas de présenter une autre production.

La saison 2016-2017 aura lieu, quant à elle, dans les bâtiments rénovés de La Monnaie. Des bâtiments dont l’origine remonte à 1700.