Des guichets SNCB fermés pour grève

De nombreux guichets de gare sont fermés ce vendredi dans tout le pays à la suite d’une action de protestation du personnel contre une décision de la Société nationale des chemins de fer belges de supprimer 33 guichets supplémentaires à partir du 1er juillet. La SNCB propose cependant d’autres canaux de vente de tickets.

Bien que des guichets soient fermés ce vendredi dans nombre de gares du pays, la plupart des navetteurs disposent d'un abonnement et ceux qui doivent tout de même acheter un billet peuvent se tourner vers les autres canaux de vente, dont les distributeurs automatiques ou le site internet, soulignait Frieke Neyrinck, la porte-parole de la SNCB.

Selon cette dernière, pas mal de guichets sont par ailleurs restés ouverts vendredi matin, notamment dans le nord du pays. Les guichets d'Anvers Central, d'Hasselt et d'Alost sont quant à eux fermés, tout comme ceux des grandes gares bruxelloises. La situation peut néanmoins évoluer au cours de la journée, a encore indiqué la porte-parole.

Les voyageurs qui devront acheter leur ticket à bord d’un train pourront également le faire. Normalement, un supplément de 7 euros leur est réclamé, mais les syndicats ont demandé aux accompagnateurs de trains de faire preuve de souplesse ce vendredi de grève.

"Les guichets resteront fermés dans toutes les gares touchées" ainsi qu'en de nombreux autres endroits du pays, a confirmé indiqué Thierry Moers, de la CGSP Cheminots. Les syndicats craignent des pertes de centaines d'emplois et une pression accrue au travail si les 33 guichets disparaissent effectivement au 1er juillet, comme l’a annoncé la direction de la SNCB.

Une concertation entre syndicats et direction n’a pas donné de résultat concret, ce jeudi.