Un incendie à Marchienne fait cinq morts

L’incendie s’est déclaré lundi à l’aube dans une habitation de Marchienne-au-Pont, près de Charleroi. Trois enfants, leur mère et leur grand-mère ont péri dans les flammes. Un quatrième enfant a pu être sauvé. Les causes du drame seraient accidentelles. Comme dans l’habitation de Trazegnies (près de Charleroi), où une famille de 6 personnes a péri samedi, la maison de Marchienne était dépourvue de détecteurs de fumée.

L’incendie accidentel s'est déclaré dans l’habitation de Marchienne-au-Pont ce lundi vers 4h du matin. Trois enfants, leur maman et leur grand-mère sont décédés. Seule une fillette de 4 ans, probablement jetée par la fenêtre du premier étage par sa mère, a pu être sauvée. Elle a été emmenée à l'hôpital.

Le feu s'est déclaré au premier étage de la maison, probablement à l'origine d'un poêle, et s'est rapidement propagé à l'ensemble du bâtiment. Des voisins, réveillés par le bruit et les appels au secours, ont téléphoné aux services de secours et recueilli la fillette de 4 ans, sauvée des flammes.

Les pompiers de Charleroi sont descendus sur place, mais n'ont rien pu faire pour sauver les trois petits garçons, âgés de 2 à 5 ans, ainsi que leur mère et leur grand-mère. "L'embrasement était total à notre arrivée et la toiture s'est effondrée sur le premier étage, ne laissant aucune chance aux victimes", déplore le lieutenant Michel Méan, porte-parole du Service régional.

Les pompiers, sous le choc du drame, ont reçu un accompagnement psychologique. Ce deuxième incendie à Charleroi en trois jours rappelle que l'installation de détecteurs de fumée est obligatoire depuis 2005. Comme à Trazegnies, où deux adultes et trois enfants ont péri durant le week-end, l'habitation de Marchienne-au-Pont en était manifestement dépourvue.

A Trazegnies, le quatrième enfant qui se trouvait dans l'habitation a été déclaré cérébralement mort. Son père (séparé de la mère qui a péri dans l'incendie) doit encore prendre une décision à propos de son fils de 5 ans, qui est actuellement maintenu artificiellement en vie.