Geely réitère son engagement pour Volvo Cars à Gand

Au deuxième jour de sa visite d’Etat en Chine, le roi Philippe et les ministres fédéraux et régionaux du voyage se sont rendus à la Geely University du groupe automobile qui est aussi propriétaire de l’usine Volvo à Gand (Flandre orientale). Son président Li Shufu a confirmé à la délégation belge sa volonté de développer à long terme le site flamand.

Les ministres-présidents des Régions - Geert Bourgeois pour la Flandre, Rudi Vervoort pour Bruxelles-Capitale et Paul Magnette pour la Wallonie - étaient présents tous les trois ce mardi à Pékin dans le cadre de la visite d'Etat du roi Philippe et de la reine Mathilde en Chine.

Pour l’anecdote, les bagages de Geert Bourgeois ont été perdus à l’aéroport de Francfort, alors qu’il faisait route pour rejoindre l’importante délégation belge en Chine. Entretemps, l’agence Flanders Investment & Trade a reçu mission de prévoir de nouveaux vêtements pour le ministre-président flamand. Il a en tous cas reçu une nouvelle chemise blanche dès son arrivée en Asie - "Made in China", comme plaisantait la ministre de l’Enseignement Hilde Crevits via Twitter, ce mardi.

La journée a été marquée sur le plan économique par la visite de la "Geely University" du groupe automobile Geely, propriétaire notamment de l'usine Volvo à Gand (photo). Le président de la société, Li Shufu, a assuré la délégation belge de sa volonté de développer le site gantois à long terme. "Nous trouverons une voie pour développer l'usine de Gand pour une longue période", a expliqué le fondateur de Geely au roi Philippe. Le souverain belge lui a proposé en retour une rencontre annuelle.

Les trois Régions rassemblées

La participation des trois Régions, représentée par leurs ministres-présidents Geert Bourgeois (photo), Paul Magnette et Rudi Vervoort, a été souhaitée par le roi et le gouvernement fédéral dans le cadre d'une Belgique que la 6e réforme de l'Etat a remodelée. Ce n'est néanmoins pas la première fois que les Régions collaborent avec le fédéral sur la scène internationale. Les missions économiques princières ont déjà été le théâtre de cette coopération.

"C'est une image forte que de présenter le fédéral ensemble avec les Régions ici, en Chine. J'espère qu'on la verra un peu plus souvent aussi en Belgique", a souligné le ministre des Affaires Etrangères, Didier Reynders (MR), qui aussi du voyage.

A l'issue de la visite de la "Geely University", le couple royal s'est rendu sur la Grande muraille de Chine pour une séance photo très médiatique (photo principale). L'après-midi devait prendre un tour plus officiel. Le chef de l'Etat et la reine Mathilde rencontrent en effet le président chinois Xi Jinping et son épouse Peng Liuyan.

Le Premier ministre chinois bientôt en Belgique

Pékin a annoncé ce mardi que le Premier ministre chinois, Li Keqiang (photo), effectuera une visite officielle en Belgique puis en France, du 28 juin au 2 juillet. Il se rendra d'abord en Belgique, à l'invitation de son homologue Charles Michel.

Ce séjour interviendra juste après la fin, le 27 juin, de la visite d'Etat en Chine du roi Philippe.

Li Keqiang participera en outre à Bruxelles au 17e sommet entre l'Union européenne et la Chine. L'Union européenne reste le premier partenaire commercial de la Chine, devant les Etats-Unis.

Le Premier ministre chinois se rendra ensuite en France, à l'invitation de son homologue Manuel Valls.