La visite royale en Chine est avant tout une mission économique

Le roi Philippe et la reine Mathilde sont en visite officielle en Chine jusqu’à samedi prochain. Leur périple d’une semaine a commencé à Wuhan et se terminera à Shenzen. La journaliste de la VRT Veerle de Vos les accompagne.

Les soldats en terre cuite de Xi’an, la Cité interdite de Pékin, les "pains de sucre" de Guilin : autant de merveilles qui ne figurent cette fois pas au programme de nos souverains. Loin d’un voyage diplomatique de façade, cette première visite officielle de l’Empire du Milieu a tout d’une mission économique.

En sept jours, le couple royal aura posé ses valises dans 5 villes. À quelques exceptions près, ils entameront systématiquement leurs journées par un petit-déjeuner de travail, pour les clôturer par une réception dite de "networking".

Nos souverains sont partis en Chine flanqués d’une armée d’hommes et de femmes d’affaires. Parmi eux, les gros bonnets de Barco, du Groupe Jan De Nul et de Bekaert, pour n’en citer que quelques-uns. Une visite d’État que Philippe a lui-même qualifiée dans l’avion "d’un genre nouveau".

Lire la totalité de l’article sur le site daardaar.be