C’est l’histoire des frères Delhaize et d’un épicier hollandais

Les groupes de distribution belge Delhaize et néerlandais Ahold ont annoncé leur fusion mercredi. Chacune de ces entreprises a une longue histoire derrière elle. L’histoire des frères Delhaize, et celle d’un épicier hollandais.

C’est en 1867 que le magasin Delhaize Frères ouvrait ses portes en 1867, à Ransart, près de Charleroi. Ce premier commerce avait été lancé par les frères Jules et Auguste Delhaize. Plus tard, d’autres membres de la fratrie rejoindront l’entreprise. En 1870, seul Louis poursuivra sa route. Aujourd’hui, certains des magasins de la chaîne portent encore son nom.

Rapidement, d’autres magasins de la marque Delhaize font surface. Il y a un siècle, on en comptait déjà plus de 500, un nombre qui ne cessera d’augmenter. En 1957, la toute première grande surface ‘libre-service’ est ouverte sur la place Flagey, à Bruxelles. Une aubaine pour les employés de la NIR/BRT, la radio-télévision publique de l’époque, dont le siège était situé sur cette même place.

En 1962, Delhaize Le Lion fait son introduction à la bourse de Bruxelles. Parallèlement débute son extension internationale, notamment aux Etats-Unis où la filiale Food Lion gagne sa renommée. Delhaize devient également actif au Luxembourg, en Grèce, en Bulgarie, en Roumanie, en Serbie, au Monténégro, en Bosnie et même en Indonésie. Le groupe détient aussi d’autres magasins tels que Proxy, Shop’n Go ou encore la chaîne d’alimentation pour animaux, Tom&Co.

Albert Heijn, l’épicier hollandais

En 1887, Albert Heijn ouvrait un magasin d’alimentation à Oostzaan, en Hollande-Septentrionale. Tout comme Delhaize en Belgique, son commerce se développa rapidement pour devenir une chaîne de magasins, puis de supermarchés dans les années 70.

En 1973, la holding Ahold fait son entrée en bourse. Suit alors une expansion internationale en Espagne, aux Etats-Unis, et plus tard en Amérique latine, en Europe centrale et en Asie.

Ahold emploie 121.000 personnes. Le groupe a un chiffre d’affaires de 32,6 milliards d’euros, plus que Delhaize donc. Une importante différence demeure toutefois entre les deux entreprises : Albert Heijn est connu pour casser les prix, alors que Delhaize est loin d’appliquer ce genre de pratiques en Belgique.

Brecht Goris / Reporters