Appeler à l’étranger sera moins cher dès juin 2017

Les usagers du téléphone mobile et de l’internet se déplaçant au sein de l’Union européenne verront leurs frais d’itinérance ou "roaming" disparaître dès le 15 juin 2017. C’est le fruit d’un accord conclu dans la nuit de lundi à mardi entre le Parlement européen et les Etats membres de l’Union, après 12 heures de débat.

L'accord européen prévoit aussi une baisse des frais d’itinérance à partir du 30 avril 2016 - avec l'instauration d'un surcoût maximal de 0,05 euro par minute d'appel, 2 cents pour les SMS -, ainsi qu'un volet sur la neutralité d'internet et des garanties exigées des opérateurs sur la qualité des connexions.

"Près de deux ans après que la Commission européenne ait mis sur la table sa proposition visant à créer un marché unique des télécommunications, un accord a été conclu avec le Parlement européen et le Conseil", s'est félicitée la Commission européenne dans un communiqué. Ce compromis a été obtenu à l'issue de négociations marathon entre les trois institutions de l'Union européenne (réunions dites de "trilogue" entre Conseil, Commission et Parlement).

Les frais d'itinérance ont déjà été progressivement réduits au sein de l'Union ces dernières années et certains opérateurs de téléphonie ont anticipé leur disparition en proposant à leurs clients d'intégrer des destinations européennes dans leurs forfaits illimités.

Dès le 15 juin 2017, les consommateurs paieront un prix identique pour les appels, les SMS et les données mobiles où qu'ils se rendent dans l'Union européenne.

"Content que d’autres pays suivent la Belgique"

Le ministre fédéral de l’Agenda Digital et des Télécommunications, Alexander De Croo (Open VLD, photo), s’est dit satisfait que les frais supplémentaires pour téléphoner avec un GSM, envoyer des sms et consulter l’internet depuis un smartphone ou une tablette à l’étranger disparaîtront dès l’été 2017.

"La Belgique a toujours encouragé la suppression des frais d’itinérance. Les barrières tarifaires nationales n’ont pas leur place dans l’Europe d’aujourd’hui", estimait De Croo. "Dès juin 2017, on pourra téléphoner partout en Europe de la même manière et au même prix que dans son propre pays. Les consommateurs pourront utiliser leur GSM ou smartphone dans toute l’Union européenne sans devoir se casser la tête. C’est aussi une bonne nouvelle pour les entreprises".

Ces dernières années, les frais d’itinérance avaient déjà nettement diminué. Leur suppression donnera un coup de pouce supplémentaire à l’économie, estime encore le ministre Alexander De Croo.