Le Godetia a recueilli 645 migrants mardi en Méditerranée

Le navire de commandement et de soutien logistique Godetia de la marine belge, engagé depuis un mois dans l'opération européenne Triton en mer Méditerranée, a recueilli à son bord 645 migrants lors de plusieurs interventions mardi et s'apprêtait à les remettre mercredi aux autorités italiennes, a-t-on appris de source militaire.

Le Godetia a d'abord été appelé mardi pour secourir les passagers de trois embarcations, dont deux canots pneumatiques lourdement chargés. Le premier transportait 94 personnes (dont onze mineurs) et le second 111, dont une dizaine de mineurs, tous d'origine africaine, a indiqué un porte-parole militaire. Le navire a ensuite encore rencontré une embarcation transportait 110 personnes, dont seize mineurs, a-t-il ajouté.

Ces 315 migrants ont été embarqués en trois fois à bord du Godetia qui a ensuite encore recueilli 330 réfugiés récupérés par une corvette de la marine italienne, le P902 Libra. Le navire belge s'est dont retrouvé avec 645 migrants à son bord mardi soir. Le Godetia faisait route mercredi vers un port de Sicile dont le nom n'était pas encore connu avec certitude pour remettre ces personnes aux autorités italiennes, a précisé le porte-parole.

Depuis son arrivée en Méditerranée, le Godetia a secouru 1.617 personnes dans le cadre de l'opération Triton, menée par l'agence européenne de surveillance des frontières extérieures de l'UE, Frontex, selon les chiffres fournis mercredi par le ministère de la Défense. Le 29 mai, lors de sa première intervention, le Godetia avait recueilli 203 migrants qui se trouvaient à bord d'un navire en détresse à 300 km à l'est de la Sicile et les avait acheminés au port de Crotone (Calabre, sud de l'Italie).

Le 2 juin, 134 migrants avaient été secourus et 213 autres - dont 45 femmes et 87 enfants - le 9 juin lors d'une opération de sauvetage réalisée à environ 370 kilomètres (200 milles marins) au sud-est de la Sicile. Le 23 juin, le Godetia avait recueilli 422 migrants lors de trois interventions distinctes, en venant en aide à deux embarcations et en prenant à son bord des personnes secourues par le cargo Leptis Star au large des côtes libyennes.

Le Godetia et son équipage - renforcé - de 110 personnes, sous le commandement du capitaine de frégate Philippe Decock, avaient appareillé le 13 mai dernier de la base navale de Zeebrugge. Il avait reçu le lendemain l'ordre de rejoindre la Méditerranée afin de participer, pour une durée maximale de deux mois, à l'opération Triton. Cette opération a été mise en place en novembre dernier pour aider l'Italie à contrôler ses frontières maritimes et récupérer les migrants sur des embarcations en perdition qui tentent de traverser la Méditerranée depuis l'Afrique, souvent au péril de leur vie.

Elle est distincte de celle, plus agressive, que l'Union européenne a lancé pour "neutraliser" les réseaux de trafiquants qui embarquent par centaines des migrants candidats à une vie meilleure en Europe au péril de leur vie. La frégate Léopold 1 pourrait y participer dans les prochaines semaines. La mission du Godetia est programmée jusqu'au 12 juillet. Elle coûte 2,9 millions d'euros, dont 1,2 million à charge de l'Europe. Le reste a été dégagé sur le budget de la Défense, notamment sur des moyens destinés à certains entraînements.