Le 1er juillet le plus chaud depuis 1901

On a relevé 34,5 degrés à Uccle mercredi, un nouveau record journalier, indique mercredi le météorologue David Dehenauw de l'IRM. L'ancien record de 33,8 degrés date de 1952, ajoute l'IRM. C'est donc le 1er juillet le plus chaud depuis 1901, conclut l'Institut.

L'IRM n'enregistre les températures en journée que depuis 1901. Un examen plus approfondi des records de températures enregistrés au 19e siècle est nécessaire pour affirmer qu'il s'agit d'un record absolu, selon David Dehenauw.

"Dans les prochains jours, les températures pourraient atteindre localement les 38 degrés. Les personnes recherchant un peu de fraicheur jeudi devront se rendre à la mer où les maxima seront limités de 22 à 23 degrés, influencés par un vent de nord-ouest."
"A partir de dimanche, les températures vont diminuer sur l'ensemble du pays avec 25 degrés à l'intérieur du pays et des pointes locales à 30 degrés. Le temps restera estival la semaine prochaine mais des orages ne sont pas à exclure."
 

Ozone: toujours un risque élevé de dépassement du seuil européen d'information

Les concentrations en ozone risquent à nouveau de dépasser le seuil européen d'information de 180 µg/m3 jeudi, surtout dans les endroits restant ensoleillés dans l'après-midi en raison de la persistance du temps très chaud, selon la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine).

Les concentrations d'ozone resteront élevées jeudi avec des concentrations maximales horaires prévues généralement comprises entre 120 et 210 µg/m3. Les concentrations d'ozone seront toutefois moins élevées sur l'ouest du pays pendant l'après-midi vu le risque d'orages. Le seuil européen d'information de 240 µg/m3 pourrait être cependant localement dépassé dans le centre et l'est du pays, précise la Cellule.

Vendredi, le temps restera chaud et ensoleillé en première partie de journée. Dans l'après-midi, la nébulosité et le risque d'orages augmentera toutefois à partir du sud-est. Les concentrations d'ozone resteront élevées aux endroits ensoleillés dans l'après-midi. Le risque de dépassement du seuil européen d'information restera donc élevé vendredi avec des concentrations maximales horaires généralement comprises entre 140 et 200 µg/m3, ajoute la Cellule.
Mercredi, des concentrations d'ozone élevées ont été mesurées dans les réseaux de mesure des trois Régions et le seuil européen d'information de 180 µg/m3 a été dépassé en 20 stations de mesure (sur 41) en Belgique.

Lorsque le seuil européen d'information est dépassé, il est conseillé aux personnes sensibles de ne pas faire d'efforts violents et de rester à l'intérieur entre midi et 22 heures, rappelle la Cellule.