Victoire éclatante de Goffin contre Baghdatis

Vite fait, bien fait! David Goffin (ATP-15) a réussi à se hisser pour la première fois de sa carrière en huitième de finale à Wimbledon, vendredi, à la suite d'une victoire contre le Chypriote Marcos Baghdatis (ATP-54). Sur le Show Court n°3, en premier match de la journée, le Liégeois a livré une prestation remarquable pour s'imposer 6-3, 6-4 et 6-2 en 1h45.

"Je suis vraiment très heureux. Je récolte les fruits de mon travail", a confié David Goffin qui affrontera lundi Stan Wawrinka (ATP-4), le vainqueur de Roland Garros.

David Goffin n'avait encore jamais réussi Marcos Baghdatis. Il s'était même incliné à deux reprises cette année, à l'Open d'Australie et ensuite au tournoi de Dubai. Vendredi, le numéro 1 belge a pris une éclatante revanche.

Si l'on excepte les deux premiers jeux, il a livré le match quasi parfait pour couper l'herbe sous le pied du Chypriote, qui se retrouva carrément le nez dans le gazon suite à une belle volée contre-pied en fin de troisième set.

"L'un de mes meilleurs matches sur gazon"

"C'est sans doute l'un de mes meilleurs matches gazons", a raconté le Liégeois, qui a passé 63% de premières balles au service et frappé un total de 31 coups gagnants. "J'ai été très agressif, car je ne voulais pas lui laisser la possibilité de s'installer dans l'échange. J'ai bien servi également. Enfin, pas le premier jeu, mais ensuite oui", sourit-il. "Je savais qu'il fallait que j'ouvre le terrain et que je le fasse courir, d'autant qu'il avait un problème au mollet, même si cela ne s'est pas vu. Et j'ai bien géré les moments importants. Du début à la fin, ce fut très bon".

David Goffin bénéficiera désormais de deux jours de repos, vu que l'on ne joue pas le dimanche du milieu à Wimbledon, pour préparer son huitième de finale qui l'opposera à Stan Wawrinka. Il s'agira de la troisième confrontation entre les deux joueurs, le Suisse ayant remporté les deux premières au tournoi de Chennai en 2011 et 2015.

"J'avais chaque fois bien joué, mais j'avais perdu. Ce sera un autre contexte. Stan a pris une autre dimension ces derniers mois. J'ai vu sa finale à Roland Garros contre Djokovic. C'était impressionnant. Il faudra que je serve bien et que je saisisse mes opportunités. De toute façon, je n'aurai rien à perdre".