1 bébé sur 15 naît après une fécondation in vitro

L’année dernière, une grossesse sur quinze enregistrée en Flandre et à l’hôpital universitaire flamand de Bruxelles était le résultat d’une fécondation in vitro. C’est ce qui ressort des chiffres du Centre d’étude pour l’Epidémiologie périnatale (SPE), rapportés par De Standaard. Il s’agit là d’un record. Mais pour le SPE, cela ne signifie pas pour autant que la fécondité de la population est en baisse.
ARFIV, CNRI/SCIENCE PHOTO LIBRARY

De tous les traitements qui existent aujourd’hui, la fécondation in vitro (FIV) est sans doute la plus connue. Le nombre de conceptions médicalement assistées a fortement augmenté ces 25 dernières années. En 1991, 1 enfant sur 30 naissait après une FIV. En 2014, on en comptait 1 sur 15.

Cette hausse du nombre de conception artificielle ne signifie pas pour autant que la fécondité de la population est en baisse. "Il y a plusieurs explications à cette augmentation", souligne le président du conseil scientifique du SPE, Roland Devlieger. "En Belgique, les gens se rendent facilement dans les centres de fertilité, et il existe aussi une règlementation sur le remboursement des traitements. Peut-être que la patience faiblit aussi avec le temps. Lorsque les choses ne se déroulent pas assez facilement par voie naturelle, les gens ont tendance à rapidement se rendre chez le médecin", indique-t-il.

Selon Roland Devlieger, l’âge des femmes est également une des raisons de cette hausse du nombre de fécondations artificielles. Leur premier enfant arrive en effet à un âge plus avancé. L’année dernière, environ 16% des mères étaient âgées de 35 ans ou plus. "Je comprends la volonté de vouloir retarder une grossesse, mais médicalement parlant, c’est trop tard: à partir de 35 ans, le risque de complications durant la grossesse augmente, et la fertilité diminue".

Les autres chiffres du rapport annuel du SPE

Dans le cadre de son rapport 2014, le Centre d’étude pour l’Epidémiologie périnatale a enregistré tous les accouchements intervenus dans les hôpitaux de Flandre et le UZ Brussel, ainsi qu’une partie des accouchements à domicile.

  • L’année dernière, le SPE a enregistré 65.955 naissances
  • 1.211 jumeaux et 13 triplés sont nés
  • Pour 44,2% des mères, il s’agissait de leur premier enfant. Ce pourcentage est le plus bas enregistré en 18 ans.
  • Le nombre de césariennes a dépassé les 20%
  • 7 femmes sur 10 ont opté pour une péridurale lors de l’accouchement.