Le nombre d'arrestations pour terrorisme en Belgique a triplé en un an

Septante-deux personnes suspectées de terrorisme ont été arrêtées l'année passée en Belgique, contre vingt en 2013, ressort-il du rapport "EU Terrorism Situation and Trend Report 2015" publié par Europol lundi. L'augmentation importante du nombre d'arrestations souligne le danger que représentent les combattants revenants de Syrie, note l'organisation de police européenne.

Europol a recensé 201 attentats manqués, déjoués ou exécutés dans l'Union européenne en 2014. Une seule attaque a été enregistrée en Belgique, mais les quatre victimes de la tuerie du musée Juif de Bruxelles le 24 mai ont été les seules personnes tuées à la suite d'un attentat terroriste sur le continent en 2014.

Septante-deux personnes suspectées de terrorisme ont été arrêtées en Belgique l'an dernier. Seuls la France (238), l'Espagne (145) et le Royaume-Uni (132) en ont compté plus.

Dans 71 des cas en Belgique, il s'agissait de "terrorisme inspiré par des motifs religieux". Le dernier cas concernait du terrorisme d'"extrême droite".

En 2013, 20 arrestations du même type ont été opérées, dont 19 pour des motifs religieux. Le nombre de suspects comparaissant en justice pour des activités terroristes est quant à lui passé de 8 en 2013 à 46 en 2014.