Près de 16.000 familles flamandes habitent trop près d’une ligne à haute tension

Près de 16.000 familles flamandes sont exposées aux champs magnétiques parce qu’elles vivent à proximité d’une ligne à haute tension. L’information est révélée par le quotidien Het Nieuwsblad sur base de nouveaux chiffres du département de l’Environnement du gouvernement flamand.

En Flandre, il est possible depuis peu, de savoir à quel champ magnétique l’on est exposé à l’endroit où l’on habite.

L’information est disponible gratuitement à tout le monde. Les chiffres révèlent que 15.996 familles, 66 écoles, 103 centres d’accueils pour enfants et cinq maisons de repos et de soins sont exposés de manière prolongée à des champs magnétiques qui selon l’Agence internationale de recherche contre le cancer sont trop puissants pour la santé.

Selon le département de l’Environnement du gouvernement flamand, aucune preuve scientifique ne montre de lien de causalité entre le fait de vivre à proximité d’une ligne à haute tension et des problèmes de santé.

"Mais le fait que ces informations soient disponibles est important parce que cela a été longtemps un sujet de préoccupation" déclare Brigitte Borgmans de ce département.

La Flandre à l’intention d’utiliser cette information à l’avenir lors de la planification d’établissement de nouvelles zones résidentielles, de construction de terrains de sport ou de lieux de séjour pour jeunes.

Ces construction pourraient être implantées légèrement à l’écart de ces lignes à haute tension de façon à éviter un rayonnement inutile. Ou à l’inverse on tiendra compte de ces constructions lors de l’implantation de nouvelles lignes à haute tension.

Au Pays-Bas, le gouvernement rachète ainsi toutes les maisons qui se trouvent à proximité de lignes à haute tension.

Pour plus d’informations sur les champs magnétiques causés par les lignes à haute tension vous pouvez consulter le site Ine.be/hoogspanning (en néerlandais).