Airbnb bientôt réglementé par un nouveau décret hébergement en Flandre

Le ministre flamand du Tourisme Ben Weyts (N-VA) travaille sur un nouveau décret hébergement qui prendra également en compte les concepts modernes de logements touristiques tels que Airbnb, le ‘glamping’ (camping glamour), les cabanes perchées ou encore les tentes ‘gouttes’.

Ce nouveau décret est une initiative des trois députés flamands de la majorité Cathy Coudyser (N-VA), Karin Brouwers (CD&V) et Marnic De Meulemeester (Open VLD). Leur texte est soutenu par le ministre Weyts. .

L’objectif serait d’écarter les règles superflues et de se concentrer sur des facteurs importants tels que la propreté ou encore la conformité aux normes anti-incendie. "Le nouveau décret confirme les normes de base, mais offre surtout beaucoup de confiance aux entrepreneurs touristiques", indique-t-on.

Avant de pouvoir être officiellement reconnu, un exploitant devra faire approuver son logement via une inspection. "Nous voulons que tous les hébergements répondent aux normes de base. Il n’y aura pas de place pour les cowboys", soulignent les députés flamands.

Pour Ben Weyts, ce nouveau texte imposera les mêmes règles à tous ceux qui gagnent de l’argent en proposant des nuitées. "Il sera tout aussi bien adapté aux cabanes dans les arbres, au glamping, aux logements en ligne et à toutes les initiatives de la nouvelle consommation collaborative", explique le ministre.

"Actuellement, les plateformes telles que Airbnb sont dans une zone grise", souligne la députée Karin Brouwers. "Ce décret permettra d’obliger ces plateformes à fournir aux autorités flamandes les données des exploitants et des gens qui louent temporairement leur bien".

Le nouveau texte, qui a été élaboré en concertation avec le secteur touristique, sera présenté la semaine prochaine au Parlement flamand. L’objectif est de faire approuver le décret d’ici la fin de l’année.

Image license supplied to Caters from source