Notre pays a bonne réputation à l’étranger

La Belgique occupe la 10e position d'un classement sur la réputation des Etats, publié jeudi par la société de consultance dano-américaine Reputation Institute. Le Canada, la Norvège et la Suède composent le podium de cette étude annuelle sur la perception des nations. Les Belges ont également été sondés à propos de la réputation de plusieurs grandes institutions du pays. Parmi les onze organisations notées, les Diables Rouges ressortent grands favoris.

La Suisse, première en 2014, recule pour sa part de trois rangs et figure désormais en 4e position. L'Australie, la Finlande, la Nouvelle-Zélande, le Danemark et les Pays-Bas complètent ce top 10.

Quelque 48.000 citoyens provenant des pays du G7 et de Russie ont été interrogés en ligne sur leur perception de 55 Etats du globe. Le classement a ensuite été élaboré sur base des données collectées concernant des critères environnementaux, politiques et économiques.

La Belgique progresse

Avec un score de 72.3, la Belgique a progressé de deux rangs dans ce ranking. Elle précède directement cinq nations européennes - l'Irlande, l'Autriche, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Allemagne - ainsi que le Japon.

"La Belgique obtient également pour la première fois un score de plus de 70 points, soit 72,3. A partir de 70, nous considérons que la réputation est solide - un résultat dont on peut donc être fier", affirme Walter Gelens, du bureau de conseil en communication Akkanto, partenaire du Reputation Institute en Belgique.

La Belgique est ainsi perçue à l'étranger de manière positive comme un pays éthique et sûr qui fonctionne bien, qui est progressiste sur le plan économique et social et est "un acteur responsable au sein de la communauté internationale", selon Akkanto.

Les Diables Rouges, grands chouchous des Belges

L'opinion de près de 14.000 Belges a également été sondée à propos de plusieurs institutions majeures du pays durant le premier trimestre 2015. Les meilleurs scores de réputation sont attribués aux Diables Rouges (73,2), à l'armée (70,5) et aux mutualités (65,7). "Le top trois indique clairement que le sport et le divertissement, la sécurité et la santé sont des thèmes importants en Belgique au jour d'aujourd'hui", pointe M. Gelens.

Le trio de tête est suivi par la police (64.4), la famille royale (55.2), les organisations d'employeurs (54.5) et les syndicats (50.4). L'administration fiscale se trouve en queue de peloton (34.0). Et le gouvernement fédéral obtient également le faible score de 40.7.

La place prépondérante de l'armée et de la police au classement peut s'expliquer par le contexte de menace terroriste qui a pesé sur l'Europe durant le premier trimestre. "Même si en règle générale, les scores de réputation restent assez stables d'année et année", indique M. Gelens.

Notons que le sondage pointe également des différences notables entre le nord et le sud du pays. "Le gouvernement fédéral obtient un score plus élevé parmi les répondants flamands (41.4) que parmi les répondants wallons (36.3). Une autre différence régionale notable réside dans les scores de la famille royale: ils sont significativement plus élevés en Wallonie (63.5) qu'en Flandre (49.4)", peut-on lire dans les résultats de l'étude.