Une nounou américaine sous les verrous à Bruges

Une nounou américaine, condamnée il y a deux ans par la justice brugeoise pour maltraitance sur des jumeaux nouveau-nés, a été remise à notre pays par les autorités américaines. La jeune femme avait fui vers les Etats-Unis juste après les faits qui s’étaient déroulés dans la commune balnéaire de Knokke. Durant son service, elle avait cassé les poignets, les bras et les chevilles des deux bébés.

La baby-sitter se trouve depuis mardi dans la prison de Bruges. Cette jeune femme de 34 ans est originaire de l’Etat de Utah. Durant l’été 2011, elle avait été engagée à Knokke pour garder deux nouveau-nés. Peu de temps après, les parents des jumeaux ont constaté des fractures aux poignets des deux bébés. Leurs bras et leurs chevilles étaient également cassés.

La nounou avait immédiatement été soupçonnée d’être à l’origine de cette maltraitance. Elle était toutefois parvenue à échapper à la justice belge, en prenant en toute hâte un vol vers Los Angeles.

De retour aux Etats-Unis, la femme a été condamnée pour des faits remarquablement similaires, après avoir ne nouvelle fois brisé les bras et jambes de jumeaux. La justice américaine l’a condamné en 2013 à 5 ans de prison avec sursis.

Cette même année, elle a en outre été condamnée par contumace en Belgique à 4 ans de réclusion. La baby-sitter, que certains appellent la "nounou de l’horreur" a désormais été livrée à la Belgique. Elle a toutefois fait opposition à son jugement. Si sa demande est acceptée, elle obtiendra un nouveau procès dans notre pays.