Des criminels utilisent le Moniteur pour escroquer

La police fédérale est à la recherche de fraudeurs d’origine bulgare qui utilisent des données du Moniteur belge pour escroquer des entreprises. En s’inscrivant comme administrateur délégué d’une entreprise, les escrocs obtiennent ensuite accès aux comptes de cette firme. C’est ce qu’indiquent les quotidiens de Mediahuis et De Tijd.

Une dizaine d'entreprises de Termonde (Flandre orientale), Furnes (Flandre occidentale) et Anvers ont été confrontées à des tentatives d'escroquerie. Ces tentatives auraient néanmoins échoué jusqu'à présent. Les auteurs en seraient des fraudeurs bulgares qui utilisent des données du Moniteur belge et s’inscrivent comme "administrateur délégué" des entreprises qu’ils ont dans leur collimateur.

L'avocat Jan Tuerlinckx, qui défend les intérêts des entreprises concernées, est surpris de la facilité avec laquelle on peut s'inscrire comme administrateur délégué dans le Moniteur belge. "Il faut imprimer un formulaire standard, le remplir et le déposer auprès du registre d'une chambre de commerce comme nouvel administrateur délégué. Une signature au dos du formulaire et l'affaire est réglé", explique-t-il.

"Dix jours plus tard, la modification est apportée dans le Moniteur et on peut avoir accès au capital et aux comptes", ajoute l’avocat.

Des escrocs se faisant passer pour un service public

Autre type d'escroquerie: ces derniers jours, l'Inspection économique a reçu plusieurs plaintes contre des escrocs qui prétendaient agir au nom de services publics.

Lundi, le médiateur flamand avait déjà mis en garde la population, et les entreprises en particulier, contre des factures au logo des pouvoirs publics flamands, qui ne sont autres que des tentatives d'escroquerie.

Selon le service public fédéral Economie, il ne s'agit pas d'un cas isolé et le nombre de plaintes concernant des agissements similaires est en augmentation. Le nom du SPF Finances est d'ailleurs lui aussi utilisé de façon abusive.

Des plaintes concernant de faux appels téléphoniques ont également été enregistrées. Par ailleurs, un démarcheur publicitaire frauduleux est en activité sous le nom de "Adressengids Vlaanderen", prévient le SPF Economie.

Pour éviter de se faire piéger, l'institution rappelle que les services publics indiquent toujours leur numéro d'entreprise sur leurs messages. Ce numéro peut être vérifié auprès de la Banque Carrefour des Entreprises via le site internet economie.fgov.be. Sur ce site, le visiteur peut également trouver une liste de démarcheurs publicitaires suspects connus de l'Inspection économique ou encore un formulaire de plainte.

Le SPF Economie rappelle également qu'un service public ne demandera jamais par téléphone de verser de l'argent ou d'insérer une annonce. Par ailleurs, le SPF Economie a développé une page Facebook intitulée "Marnaque", où sont recensés différents types d'escroqueries et des conseils pour les débusquer.