Un militant écologiste belge arrêté aux Îles Féroé

Un Belge, militant de l'association de défense de la faune marine Sea Shepherd, a été arrêté jeudi par la police des Îles Féroé, province autonome du Danemark, lors d'une manifestation d'opposition à la chasse traditionnelle des cétacés dans l'archipel. Il a été libéré vendredi.

Sea Shepherd a été créée en 1977 par le défenseur de la nature Canadien Paul Watson dans le but de préserver la vie en mer. En juin, l'ONG a lancé une nouvelle campagne contre la chasse des cétacés qui vivent près des côtes féringiennes.

Jeudi, une vidéo postée sur Facebook par l'ONG montrait des habitants de la région chasser quelque 200 cétacés aux abords de la plage de la capitale Torshavn. Des militants de Sea Shepherd ont tenté de perturber cette chasse traditionnelle. Parmi eux, le Belge Christophe Bondue a tenté de s'interposer entre les chasseurs et les animaux avant d'être arrêté par la police danoise.

Au total, cinq militants de différentes nationalités opposés à la chasse à la baleine ont été arrêtés aux Îles Féroé jeudi, portant à sept le nombre d'arrestations cette semaine, a indiqué vendredi une source gouvernementale.

Les deux hommes, de nationalité belge et française ainsi qu'une Italienne, une Sud-Africaine et un Luxembourgeois ont été libérés vendredi, a précisé à l'AFP ce représentant du gouvernement.

Plus tôt dans la semaine, deux activistes, une Américaine et un Allemand, avaient également été arrêtés. Ils risquent jusqu'à deux ans de prison.

La chasse aux cétacés est une pratique multiséculaire aux Féroé, où leur viande, consommée par la population, est considérée comme une délicatesse.

Depuis le 6 juin, 430 globicéphales, ou baleines-pilotes, ont été tuées aux îles Féroé, dont plus de 250 depuis jeudi, selon les chiffres officiels.