Genk n’a pas tremblé face aux promus d’OHL

Quatre rencontres étaient à l'affiche samedi de la 1e journée de la compétition. Genk, Ostende et Zulte Waregem, qui jouaient à domicile, ont mené 1-0 à la mi-temps avant de s'imposer sur le même score (3-1) face à OH Louvain, le FC Malines et Lokeren. Avant cela le Standard s'éait fait surprendre à Courtrai 2-1.

Le Racing Genk n'a pas traîné à démontrer qu'il n'avait pas envie de se laisser surprendre par l'OH Louvain, qui a été sauvé par le montant dès la 3e.

Mais les Limbourgeois se cherchaient quand même un peu et à deux reprises, Cerigioni a reçu l'opportunité de tromper Koteles. Par contre, à la 26e De Camargo a ouvert la marque pour sa nouvelle équipe (1-0).

Paradoxalement, l'OHL a grandi dans la rencontre et malgré la bonne volonté de Cerigioni, Remacle et Reynaud, il n'a pas égalisé.

A la 62e, via Kostovki, les Louvanistes ont été récompensés de leurs efforts (1-1). Dans la foulée, Genk ne s'est évidemment pas contenté de gérer le jeu. Gorius lui a redonné l'avance à la 67e (2-1) et De Camargo a signé un doublé à la 81e (3-1).

Ostende doit batailler ferme face à Malines

Vanderhaeghe a réussi ses débuts avec Ostende.

L'équipe de la Côte a pris l'initiative et à la 6e, Gillet, le gardien du FC Malines, a déjà dû sortir un ballon chaud de Canesin.

Les Malinois ne sont pas restés inactifs et Rits se demande toujours comment il n'a pas ouvert la marque (7e).

Peu à peu, Ostende a pris la maîtrise de la rencontre et à la 22e, Jonckheere lui a donné l'avance (1-0). Si Musona a oublié d'alourdir le score (31e), Hanni a gaspillé une nouvelle occasion pour remettre les deux équipes à égalité (45e).

Il s'en est mordu les doigts quand, à la reprise (50e), Canesin a doublé l'avance pour Ostende (2-0).

Alors que les Côtiers ont obligé Gillet à sauver les meubles à plusieurs reprises, Malines a réduit l'écart à la 59e par Van Damme (2-1). La suite de la rencontre est restée animée mais le jeu est aussi devenu plus rude. A la 90e+4, Siani a mis fin au débat (3-1).

Défaite lors du premier match de Bob Peeters avec Lokeren

Le match entre les deux équipes ayant le plus changé de visages cet été a tourné à l'avantage de Zulte Waregem.

Pourtant, c'est Lokeren qui s'est créé la première grosse occasion de but: bien lancé par Patosi, Dessers a envoyé le ballon dans le filet latéral (7e).

Trois minutes plus tard, sur une action un peu confuse, Waregem a ouvert la marque par Verboom (1-0). A partir de ce moment-là, Lokeren a éprouvé de grosses difficultés à pénétrer dans la zone adverse et s'est montré peu entreprenant même sur les phases arrêtées.

Ce n'est toutefois qu'après la demi-heure que Waregem a mis la défense adverse sous pression avec des essais de Leye et De Ridder.

Plus heureux qu'en première période, Leye a permis (56e) à son équipe de mener 2-0 mais la joie n'a duré que quatre minutes, Patosi réduisant le score (2-1). Waregem n'a pas relâché l'étreinte et l'exclusion de Dessers (71e) lui a facilité la tâche. Jorgensen en a donné la démonstration à la 90e (3-1).

Le Standard se fait surprendre lors de son premier match

Après le coup de tonnerre de la défaite du club brugeois à saint-Trond, vendredi soir lors du match d'ouverture du championnat, c'était au tour de Courtrai de faire figure de piège pour un autre ténor de la Pro League, en l'occurrence le Standard, samedi en début de soirée.

Mais à l'image des Blauw en zwart, les Rouches sont tombés à pieds joints dans le guet-apens tendu par Johan Walem qui effectuait ses grands débuts de T1 en club.

Courtrai, grâce à un doublé de son défenseur international luxembourgeois Maxime Chanot, qui a chaque fois surmonté ses "collègues" liegeois pour marquer de la tête, s'est en effet imposé 2-1 (mi-temps: 1-0).

Le Standard avait égalisé sur un généreux penalty accordé par Serge Gumienny en début de 2e mi-temps.

Courtrai a bénéficié dès la 7e minute d'une très grosse occasion d'ouvrir le score mais Thanasis Papazoglou, bien lancé par Elohim Rolland, a été gêné par Martin Milec au moment de conclure, et n'a pas réussi à placer le ballon hors de portée de Yohann Thuram.

Le premier tir cadré liégeois est venu des pieds d'Anthony Knockaert à la 23e, mais n'a guère inquiété Darren Keet.

Ivan Santini a ensuite failli fêter son retour à Courtrai en rouche par un but, mais le Croate a vu le piquet renvoyer l'envoi (38e).

Son ancienne équipe a ouvert le score sur un corner bien frappé par Gertjan De Mets deux minutes plus tard, Maxime Chanot sautant plus haut qu'Alexander Scholz pour placer le ballon de la tempe hors de portée de Thuram (40e).

Le Standard a eu la chance d'égaliser très rapidement à la reprise sur penalty, suite à une faute (imaginaire ?) de Benoît Poulain sur Knockaert qui s'est fait justice lui-même à la 51e.

Mais Chanot, encore lui, et à nouveau de la tête sur un corner de De Mets, a redonné l'avantage à ses couleurs à la 64e. Il s'agissait cette fois du but de la victoire.

Joie de Walem et première déception pour Slavo(ljub) Muslin et les fans du Standard qui s'étaient déplacés en nombre.