Amedeo perd sa place dans la succession au trône

En épousant le 5 juillet 2014 l’Italienne Elisabetta Maria Rosbosch von Wolkenstein, sans demander l’autorisation du roi Philippe, le prince Amedeo (photo principale, avec Lili) a renoncé à sa 6e place dans l’ordre de succession au trône de Belgique. Le fils aîné de la princesse Astrid démontre ainsi sa volonté de vivre une vie libre de tout rôle officiel.

En vertu de l’article 85 de la Constitution belge, le prince Amedeo ne pourra plus prétendre à sa sixième place dans l’ordre de succession au trône de Belgique parce qu’il a épousé en juillet 2014 la Romaine Elisabetta Rosbosch von Wolkenstein sans demander, ni donc obtenir, l’autorisation préalable du roi Philippe.

C’est ce qu’affirme le magazine Story. L'information, reprise aussi mardi par le site internet hln.be, a été confirmée par une source proche du Palais. Celle-ci précise qu'elle traduit la volonté du fils aîné de la princesse Astrid (sœur cadette du roi Philippe) et de l’archiduc Lorenz d’Autriche-Este de vivre une vie indépendante, libre de tout rôle officiel.

Selon le magazine Story, Elisabetta - aussi surnommée Lili - ne portera pas le titre de princesse de Belgique, l'absence d'autorisation royale empêchant également l’autorisation du gouvernement. Elle pourra néanmoins se prévaloir des titres d'archiduchesse d'Autriche et de princesse de Hongrie, des titres hérités par Amedeo du côté paternel.