La Justice prévoit près de 450 recrutements

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) va lancer tout prochainement une grande opération de recrutement de 444 greffiers, gestionnaires de dossiers et autres membres du personnel judiciaire, pour pallier au manque d’effectifs dans le secteur et résorber les retards accumulés dans le traitement de nombreux dossiers. L’information provient des quotidiens De Tijd et L’Echo, et a été confirmée à la VRT par le ministre, depuis son lieu de vacances.

Au cours des six derniers mois, la Justice n'avait plus publié la moindre offre d'emploi pour des recrutements, sauf à la suite de mutations ou de promotions. L’absence de renouvellement du personnel avait soulevé ces derniers de vives critiques de la part de magistrats et de collaborateurs des tribunaux. Ils parlaient de situations intolérables, avec des centaines de jugements qui ne pouvaient être rendus parce qu’il n’y avait pas suffisamment de greffiers, ou des séances qui étaient levées et des tribunaux temporairement fermés par manque de personnel.

Au printemps dernier, les magistrats et le personnel judiciaire de tout le pays organisaient une grande journée de protestation. Ils se rendaient à Bruxelles pour manifester contre les lourdes économies imposées à leur secteur. Le ministre de la Justice, Koen Geens (photo), semble maintenant réagir à leurs plaintes et protestations.

Son ministère confirme en effet le recrutement prochain de 444 personnes, pour combler les manques à tous les niveaux de l’appareil judiciaire.

Les 444 postes qui seront pourvus représentent, selon le cabinet du ministre Geens, un montant de 37 millions d'euros en frais de personnel. La Justice demande donc à être dotée de moyens supplémentaires.

Les candidats aux différents postes vacants devront envoyer leur dossier endéans un mois. De nombreuses procédures de sélection seront ensuite effectuées par voie électronique. Le ministre Geens estime que les premiers postes pourront être attribués dès l’automne prochain.