Un chômeur sur deux est cohabitant

Le pourcentage de cohabitants parmi les demandeurs d’emploi a atteint son niveau le plus haut en 15 ans en Belgique. C’est ce qu’indique une étude de l’Office national de l’Emploi (Onem), relayée ce mercredi par le quotidien Le Soir. A l’heure actuelle, 48,2% des chômeurs cohabitent avec une autre personne. La tendance s’est accélérée depuis 2013.

Par rapport à 2008, le nombre de personnes à la recherche d’un emploi qui cohabitent avec une autre personne a augmenté de 5%, pour atteindre actuellement un niveau record de 48,2% en Belgique. C’est le pourcentage le plus élevé en 15 ans. La tendance s’est accélérée depuis 2013.

L'Office national de l'Emploi (Onem) juge notamment que l'intensification des contrôles est telle qu'un certain nombre de chômeurs ont cessé de se déclarer (frauduleusement) isolés et sont désormais inscrits comme cohabitants.

Un cohabitant touche une allocation de chômage moindre qu'une personne isolée et la différence peut dépasser 400 euros par mois, rappelle Le Soir. L'Onem cite également la réduction de la différence d'allocation entre les cohabitants et les autres chômeurs comme élément d'explication pour l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi cohabitants.